Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2017

Refermer une parenthèse de presque dix ans

Refermer une parenthèse de presque dix ans

déménagement,appartement,nouvelle vie,souvenirs,new home

Choisir cet appartement avec toi Papa/ Retrouver mon quartier d'enfance/Mais à quelques rues de là/les lions de Daumesnil comme éternels veilleurs/ Aménager ce premier logement d'adulte / Peinture en famille/ Des couleurs italiennes pour peupler mes nuits et mes jours/ Un canapé rouge pour abriter mes lectures/ Dévorer tant de bons romans/Faire la connaissance de Catniss, Miss Charity, Cormoran Strike...et de bien d'autres/Commencer ce blog/ Habiller mes soirées de ces fragments d'écriture/Des petits plaisirs quotidiens/ Recevoir mes amis et ceux qui comptent/ Des éclats de rires, des verres qui s'entrechoquent/ Esquisser des pas de danse sur K'Maro/ Une chorégraphie sur les oies de Delpech/De la musique toujours/ Les chansons de Julien Doré, Lilly Wood, Cocoon et Loane avant tout/ Des fêtes qui se détachent/ Étoiles brillantes de mes souvenirs/ Des improvisations plus ou moins réussies/ Des 25 ans avec Rhett et Mama/Une nuit des JO d'hiver pas comme les autres/ Un apéritif ou comment sortir dans la rue rechercher des bouteilles de vin/ Des raclettes burger quizz/ Des nuits qui m'appartiennent/Grandir à l'ombre de ses murs/Faire mes expériences/ Réussites et échecs/Rires et larmes/Des nouvelles rencontres/ Des séjours familiaux/Des taquineries/Des débats enflammés/Des colères/Puis, la vie qui balaie tout parfois/Te perdre Papa/ Un colosse de mon existence au coeur trop fragile/ Me reconstruire/Me redéfinir aussi/ Avancer/Puis, sentir ce besoin de refermer cette parenthèse/ Trouver une nouvelle bulle de bien être/ Mon havre à moi/ Commencer mes cartons/ Dévider le fil de mes souvenirs/Nostalgie quand tu nous tiens/Un départ qui arrive trop vite/Un déménagement sous le signe de l'amitié/Être bien entourée pour refermer une dernière fois la porte/Laisser forcément derrière des poussières de moi, de nous/ Ouvrir une nouvelle page pleine d'espoir