Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2015

La Tête de la reine d'Edward Marston

La Tête de la reine

de

Edward Marston

la tête de la reine, edward marston, editions 10/18, the queen's head,

"Château de Fotheringhay, Février 1587

La Mort l'avait suivie patiemment tout au long de sa captivité. Pas un jour ne passait sans que Marie entendît ou imaginât son pas furtif derrière elle, pourtant la Faucheuse retint sa main pendant près de vingt ans. Quand finalement elle frappa, ce fut avec une hâte indécente.

-Demain matin, à huit heures."

Ce roman s'ouvre sur les derniers moments de Mary Stuart. Heure après heure, nous suivons le cérémonial implacable. Jusqu'à son exécution.

D'une tête de reine à une autre...

"La tête de la reine oscillait doucement d'avant en arrière sous la brise légère. Le regard restait captivé à sa vue. Portant perles et diadème dans sa chevelure rousse relevée en une masse de boucles drues, elle avait un visage pâle et distingué, au front altier, au nez fin et aux lèvres pleines. Son impérissable beauté tenait également à ses yeux remarquables. [...] A ce regard impérieux, nul ne pouvait manquer de reconnaître Elisabeth Tudor, souveraine d'Angleterre."

Ce portrait sert d'enseigne à l'auberge de la Tête de la Reine. Une auberge qui abrite les représentations des Hommes de Westfield.

Mais depuis quelques temps, cette troupe, qui entend donner une pièce autour du succès contre l'Armada, semble la cible de saboteurs et d'assassins.

Le régisseur Nicholas Bracewell va tenter de comprendre l'identité de ceux qui veulent ruiner la réputation de ses comparses voire attenter à leurs jours.

la tête de la reine, edward marston, editions 10/18, the queen's head,

Je ne connaissais pas du tout cette série avant de lire le billet de Shelbylee sur sa folie des Tudors. Et elle a su me donner envie de me plonger dans ces romans policiers historiques (d'autant plus qu'en farfouillant dans les étagères de ma bibliothèque, j'ai eu le bonheur de trouver le premier volet en anglais).

Ce qui m'a immédiatement frappé dans la Tête de la reine, c'est l’atmosphère. A la suite de son héros Nicholas Bracewell, l'auteur nous immerge dans le milieu théâtral élisabéthain. Répétitions, querelles de comédiens, rivalités, vie quotidienne d'une troupe...n'ont bientôt plus de secrets pour nous. Et cette partie historique se révèle juste passionnante.

De plus, Edward Marston a su créer un protagoniste principal intelligent, ingénieux, curieux. Un protagoniste au passé trouble (on ne connaît que peu de choses sur ses années dans la marine avant son engagement dans la troupe). Un protagoniste fidèle en amitié. Et à ses engagements.

Autour de ce héros attachant, gravite toute une galerie de rôles secondaires hauts en couleurs. De Lawrence Firethorn, l'acteur cabotin, amoureux d'une Lady et marié à une femme à fort caractère et loin d'être bête  au petit commis, tous nous sont dépeints à la fois simplement mais avec beaucoup de précision. Je n'ai eu aucun mal à les imaginer tant ils me paraissaient vivants.

Tous ces "caractères" permettent à la narration d'entremêler différents registres: vaudeville (les scènes très drôles entre Lawrencre Firethorn et sa femme, par exemple), comédie, tragédie...Comme si l'intrigue elle-même rendait hommage au milieu qu'elle dépeint.

Cependant, cet aspect très théâtral de l'histoire ne doit pas masquer sa dimension policière. Car mystère il y a. Autour de l'assassinat dans un café louche d'un des Hommes de Westfield et d'une prostituée.

Nicholas Bracewell mène l'enquête. Et comme lui, nous tâtonnons, nous butons...Jusqu'à la révélation finale qui ne m'a pas complètement surprise. En effet, depuis quelques chapitres, je m'attendais à l'identité du ou des coupables. Toutefois, sans complètement avoir appréhendé le dénouement...

Bref, vous l'aurez compris: cet ouvrage constitue un polar historique réussi. Vivement la suite pour retrouver ce héros et cette époque fascinante!

Editions 10/18, 2000, 253 pages

Billet dans le cadre d'une LC avec Shelbylee

 

 

Commentaires

Ce n'est pas ma période de prédilection comme tu le sais mais j'adore les polars historiques alors peut-être qu'un jour je viendrai à cette série !

Écrit par : bianca | 18/02/2015

C'est un début de série de polars historiques très prometteur en tout cas. Et je pourrais te confirmer cela très prochainement avec le tome 2!

Écrit par : Claire | 04/03/2015

Cette lecture me changerait peut-être de mes habitudes en matière de littérature anglaise, je note (comme tjs ;)).

Écrit par : vivelaroseetlelilas | 18/02/2015

Merci, c'est très gentil!
Tu me diras donc si tu changes tes habitudes en matière de littérature anglaise ;)

Écrit par : Claire | 04/03/2015

Ton billet répond à ma question sur la fin : je m'en souvenais sans doute trop, c'est pour cela que je n'ai pas été surprise. Il faut dire qu'elle est frappante ^^ J'ai beaucoup aimé le fil conducteur de la tête de la reine qui nous suit tout au long du roman. Ce fut une relecture très satisfaisante !

Écrit par : Shelbylee | 18/02/2015

Encore mille mercis pour la découverte enthousiasmante de cette nouvelle série policière historique! Vivement le tome 2!
C'est vrai que le fil conducteur de la tête de la reine se révèle particulièrement habile et même si je commençais à avoir des doutes, je n'avais pas imaginé ce final si frappant.

Écrit par : Claire | 04/03/2015

J'aime beaucoup la série Les Tudors, donc je pourrais peut-être me laisser tenter par ce roman. Je ne connaissais pas du tout.

Écrit par : Bénédicte | 19/02/2015

Je ne connaissais pas non plus avant de lire le billet de Shelbyllee et je suis ravie de cette découverte.
Sur la période des Tudors, je te conseille aussi la mini-série (avec Helen Mirren) et les films (avec Cate Blanchett) sur Elizabeth.

Écrit par : Claire | 04/03/2015

C'est une des nombreuses périodes que je trouve fascinante ! Je note évidemment ce titre en espérant le trouver :)

Écrit par : Tasse de culture | 19/02/2015

J'espère aussi que tu pourras le trouver Céline. Je pense que ce premier tome te plairait.

Écrit par : Claire | 04/03/2015

Je suis une grande fan de la période Tudor, je note ce titre avec enthousiasme :-D merci beaucoup pour ce billet =)

Écrit par : Ismérie | 23/02/2015

Je t'en prie! Je suis ravie de t'avoir fait découvrir ce titre. Si tu as des conseils (livres, films...) à me donner sur cette période, n'hésite pas. Et tiens-moi au courant si tu te lances dans les Marston.

Écrit par : Claire | 04/03/2015

Je me laisserai bien tenter !

Écrit par : maggie | 04/03/2015

Tu me diras si tu te laisses tenter. Cette série policière historique m'a fait une très bonne impression avec ce premier tome et nous avons déjà prévu de lire la suite avec Shelbyllee.

Écrit par : Claire | 04/03/2015

Les commentaires sont fermés.