Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2017

Refermer une parenthèse de presque dix ans

Refermer une parenthèse de presque dix ans

déménagement,appartement,nouvelle vie,souvenirs,new home

Choisir cet appartement avec toi Papa/ Retrouver mon quartier d'enfance/Mais à quelques rues de là/les lions de Daumesnil comme éternels veilleurs/ Aménager ce premier logement d'adulte / Peinture en famille/ Des couleurs italiennes pour peupler mes nuits et mes jours/ Un canapé rouge pour abriter mes lectures/ Dévorer tant de bons romans/Faire la connaissance de Catniss, Miss Charity, Cormoran Strike...et de bien d'autres/Commencer ce blog/ Habiller mes soirées de ces fragments d'écriture/Des petits plaisirs quotidiens/ Recevoir mes amis et ceux qui comptent/ Des éclats de rires, des verres qui s'entrechoquent/ Esquisser des pas de danse sur K'Maro/ Une chorégraphie sur les oies de Delpech/De la musique toujours/ Les chansons de Julien Doré, Lilly Wood, Cocoon et Loane avant tout/ Des fêtes qui se détachent/ Étoiles brillantes de mes souvenirs/ Des improvisations plus ou moins réussies/ Des 25 ans avec Rhett et Mama/Une nuit des JO d'hiver pas comme les autres/ Un apéritif ou comment sortir dans la rue rechercher des bouteilles de vin/ Des raclettes burger quizz/ Des nuits qui m'appartiennent/Grandir à l'ombre de ses murs/Faire mes expériences/ Réussites et échecs/Rires et larmes/Des nouvelles rencontres/ Des séjours familiaux/Des taquineries/Des débats enflammés/Des colères/Puis, la vie qui balaie tout parfois/Te perdre Papa/ Un colosse de mon existence au coeur trop fragile/ Me reconstruire/Me redéfinir aussi/ Avancer/Puis, sentir ce besoin de refermer cette parenthèse/ Trouver une nouvelle bulle de bien être/ Mon havre à moi/ Commencer mes cartons/ Dévider le fil de mes souvenirs/Nostalgie quand tu nous tiens/Un départ qui arrive trop vite/Un déménagement sous le signe de l'amitié/Être bien entourée pour refermer une dernière fois la porte/Laisser forcément derrière des poussières de moi, de nous/ Ouvrir une nouvelle page pleine d'espoir

 

12/04/2016

Une rencontre avec Tibo Bérard

Une rencontre avec Tibo Bérard

 

 

Échanger quelques mots au salon du livre jeunesse et voir avec surprise une invitation acceptée/Lire ou relire des ouvrages qui accompagnent ou ont accompagné notre vie de bibliothécaire jeunesse/Rire/Pleurer/S'indigner/S'enthousiasmer/Noter des phrases éparses qui nous touchent en plein cœur/Des falaises en sursis, des gouttes de sirop qui colorent l'océan et une héroïne qui demeure dans la beauté du monde/Faire de belles découvertes aussi/Partager nos avis avec les adolescents/Une date qui se rapproche/Imaginer des moyens de s'amuser et de surprendre/Et si?/Tu crois que?/Renoncer à certains projets/En développer d'autres/Choisir des accessoires pour une séance photos particulière/Douze ados qui viennent avec leurs sandwichs poser pour nous/Des rires qui retentissent dans le CDI/Des sourires sur tous les visages/Une complicité créative/Des accessoires parfois de bric et de broc/Des câbles rajoutés, des chemises en sopalin et des escabeaux-tours de contrôle/Avec Claire, être si fière du résultat/Des couvertures qui ont pris vie/Cœur de brindille, la sorcitresse ou La Fille du papillon/Partager avec eux ces clichés qui rendent hommage aux couvertures Exprim' et Pepix/Leur demander leur chanson/Concocter une playlist assez atypique/Paris-Seychelles vs Rainbow bunchie/Écrire, toujours écrire/Réfléchir aussi au tour qu'ils veulent donner à ce moment privilégié/Des préparatifs, encore et toujours/Des lectures en prévision/Des regards qui cherchent notre approbation/Que j'aime ces ados/Voir le jour de la rencontre arriver/Installer/Répéter un peu/Stresser aussi/Attendre avec Laura et Claire l'heure du rendez-vous/Un aller-retour en voiture, un café et déjà....les voilà/Dès les premières minutes, sentir qu'une sorte de magie envahit la salle/Des élans de fierté à les observer poser leurs questions/"Si vous deviez comparer votre métier à un métier du cinéma, lequel ce serait?"/"Quel est votre avis sur la littérature française?"/"Est-ce plus difficile d'être éditeur ou d'être écrivain?"/"Moi, ce que j'attends d'un livre, c'est d'y trouver des mensonges"/"Et moi, ce que j'attends, c'est l'inattendu"/Des rires, beaucoup/Des visages souriants/Un gâteau aux pommes et du coca/Esteban et Point d'exclamation/Confirmer tout le bien que je pense de cet éditeur/Admirer sa passion et son enthousiasme pour son métier et ses auteurs/Avoir des envies de lecture/Eugène et la jungle notamment/Deux heures qui filent et des adolescents qui refusent de partir/Ne pas trouver tous les mercis que je voudrais exprimer/A eux, à mes collègues Claire et Laura, à François et à Tibo évidemment/Une séance d'autographes/Jungle Park, on pourra le lire quand?/Discuter encore un peu de futurs projets ou de construction romanesque/Comme j'adore être bibliothécaire lors de ces après-midi de rencontre...

01/01/2016

Mon décembre 2015

Mon décembre 2015

christmas lights.jpg

Commencer le mois dans une école que j'affectionne/Des visites de classe/Des regards d'enfants/Des surprises qui nous sont faites/Un spectacle de marionnettes/Des cris de joie en nous voyant/Des cœurs dessinés/Des perles de joie à enfiler au collier de nos souvenirs/On s'était dit rendez-vous dans quinze ans/Un bar comme lieu de retrouvailles/Et une soirée étonnante avec ces inconnus si familiers/Convenir de février pour se revoir de nouveau/Un vernissage de salon/Et deux journées passer à arpenter les allées/Parler à des gens passionnants et passionnés/Des projets qui se profilent/Des envies aussi/Quelques dédicaces dans des albums que je chéris/Rester éveillée une nuit pour finir le sublime Dans le désordre/Que la plume de Marion Brunet m'a touchée/Et comme elle sait parler de famille, d'amour et de deuil/Un an déjà/Que les mois filent, Papa.../Mais toujours tu es là.../Au grand bal des absents tu brilles toujours autant/Même si le temps assassin atténue un peu les plus grandes douleurs/Une journée avec tes proches pour penser à toi/Le premier sapin de ma grand-mère dans son appartement parisien/Lui faire la surprise/Et redevenir enfant/J'ai eu 33 ans/Des coups de fil, des messages qui me touchent tant/Des fleurs de ma Maman/Que j'ai de la chance de vous avoir tous/Une soirée intimiste à cinq pour célébrer mon anniversaire/Des bulles et des rires/Rendez-vous au Jean-Claude, rue Van Damme, pour discuter avec celles qui affectionnent tant la littérature anglaise/De beaux échanges/Un vendredi avec celle qui revenait de Delhi/Parler de tout, de rien/Verser quelques larmes aussi sur ce monde devenu fou/Puis, rire, rire, encore rire/Un pot Tudor, près de Saint Michel/Un spectacle d'improvisation dans un café/Des situations improbables et un talent certain pour les imaginer/Une discussion improvisée autour de fromage et de vin/Un repas de famille/Être gâtée/Un moment redouté au Père-Lachaise/Un lundi "crazy" entre entrecôte et cocktail Hemingway/Vive la rhumerie!/Découvrir Borgen après tout le monde et se passionner pour cette série/Encore un épisode, juste un.../Un pot pour se souhaiter bonnes vacances avec une future maman/La garde-robe de la muse de Proust/Refaire le monde/Achats de Noël, acte I/Achats de Noël, acte II/Deux chemises et un short/Un repas de fêtes avec quelques amies/Des bulles, des huîtres, du fromage et une bûche, what else?/Parler de nos rêves/Repeindre nos futurs/Admirer le talent de Loïc Nottet/Bienvenue Hugo!/Ma première session de Wii/Un déjeuner entre collègues/Que c'est bon!/Des Noël en famille/Le bonheur de se retrouver/Des papiers cadeaux déchirés/Des éclats de joie/Profiter de ces instants/Celle qui avait 93 ans/Un goûter improvisé par ses petits-enfants/Que d'émotions/Mais des rires aussi, encore et toujours/Préparer ma valise/Partir avec une de mes meilleures amies/Vienne, nous voilà.../Klimt, mon amour/Schiele, ma stupéfaction/Quelques jours de parenthèse/Et un retour pour un réveillon chez un de mes amis les plus chers/Une belle soirée pour clore cette année/2016, déjà.../Sur une idée de Moka