Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2018

Les Reflets changeants d'Aude Mermilliod

Les Reflets changeants

de

Aude Mermilliod

les reflets changeants, aude mermilliod, le lombard, bande dessinée, chronique douce amère, carrefour de vie, destins, première bande dessinée

"J'ai 22 ans, je suis fraîchement diplômée, je suis brillante et très amoureuse. Et tout disparaît derrière ça. A la question:"Comment tu vas?", je réponds: "en ce moment, il va plutôt bien."

Elsa, tout juste 22 ans, vit sa première histoire d'amour avec un homme qui la manipule et ne la rend pas heureuse.

"Toi, je t'aurais quittée à un moment....Les racines que tu voulais m'imposer m'auraient dérangé, et j'aurais mis les voiles.  Je m'en serais voulu, tu m'aurais détesté, mais je n'aurais pas regretté mon choix. Mais elle...elle...elle me cloue au sol à chaque fois que je la vois sourire."

Jean, 53 ans, a dû abandonner la mer pour devenir cheminot et s'occuper de sa fille un week-end sur deux. Un choix qu'il regrette mais qu'il referait mille fois juste pour être auprès de sa petite merveille. Même si il ne sait pas toujours trouver les mots ou les gestes qu'il faut...Même si il se sent écrasé par cette responsabilité...

"Toi, mon joli moulin à paroles, contrainte à ce terrible silence, parfois tu es haineuse et frustrée. Pour ma part, mes sentiments n'ont pas changé. Je t'aime, Yvette."

Emile, 79 ans, a l'impression qu'un aspirateur lui broie en permanence la tête. Il ne supporte plus ce vacarme incessant qui le détruit et l'isole des autres. Ni cette monotonie des jours qui s'écoulent sans changement notable. Il aspire tout simplement au silence.

Trois personnages à des croisements de vie. Trois personnages aux destins apparemment opposés. Néanmoins, leurs chemins vont se croiser dans des gares, sur la plage, et le long des voies ferroviaires de la Côte d'Azur.

les reflets changeants, aude mermilliod, le lombard, bande dessinée, chronique douce amère, carrefour de vie, destins, première bande dessinée

Voici une bande dessinée dont le titre m'a immédiatement interpellée. Et une fois que je l'ai achevée, il a pris tout son sens.

Malgré l'écart de générations et leurs existences différentes,Elsa, Jean et Emile sont tous les trois les reflets du désir des autres: désir amoureux, sexuel, paternel, familial, conjugal... Ils se définissent beaucoup par les autres et n'arrivent pas à s'affirmer ou à affirmer leurs envies. Ainsi, tous les trois, ils se sentent prisonniers.

Cet été pas comme les autres, que nous allons passer en leur compagnie, va leur permettre de s'émanciper. Et de devenir les reflets de leurs propres désirs.

Pour raconter cette transformation, Aude Mermilliod a choisi une structure plutôt classique: trois chapitres pour chacun d'eux. Une rencontre entre deux des protagonistes comme transition. Un chien comme lien entre eux trois. Et une conclusion qui embrasse leurs trois destinées.

Sur quelques deux cent pages, on suit avec beaucoup d'intérêt l'évolution lente d'Elsa, Jean et Emile. Chacun d'entre eux se révèle tour à tour attachant, énervant, lâche, émouvant...On se reconnaît dans leurs fragments d'humanité et on ne peut qu'espérer qu'ils aillent vers la sérénité.

J'ai apprécié cette narration qui s'étire, qui prend son temps, comme pour mieux épouser la chrysalide de chacun. L'évolution parfois assez surprenante de l'intrigue m'a également beaucoup plu.

De même, les couleurs assez tranchées, les dessins contrastés m'ont semblé très pertinents pour un tel sujet.

Bref, vous l'aurez compris: je vous recommande Les Reflets changeants, si vous aimez comme moi les chroniques douce amères et les histoires sur les tournants de vie.

Le Lombard, 2017, 197 pages

 

 

Commentaires

Une belle démonstration, convaincante et convaincue, de l'intérêt de cette BD.
On est intrigué par le devenir de ces 3 personnages, sans que rien ne soit révélé !!

Écrit par : Luciole | 27/03/2018

Répondre à ce commentaire

Merci.
Je préserve le secret des personnages. Cela serait dommage de gâcher le plaisir de la lecture ;)

Écrit par : Claire | 19/04/2018

Écrire un commentaire