Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2014

Mon mois de décembre 2014

Mon mois de décembre 2014

 

Vacs Saint-Laurent-de-Cabrerisse 128.jpg

Commencer mon mois encore émerveillée par les belles rencontres du Salon du Livre Jeunesse/Comme une petite fille, montrer à Françoise mes dédicaces/Une semaine Incorruptible à l'école maternelle/Des lectures, des rires, des rondes/Et une chasse au loup/Le plaisir de voir tous ces enfants/Un pot avec mon frère qui se prolonge en dîner avec lui et son amie Dora/Une soirée imprévue réussie/Une journée comme toutes les autres/Échanger sur Whatsapp avec mon père/Lui parler de l'avancée de mon blog dans le classement e-buzzing/Rigoler de ses plaisanteries/Le quitter avec la promesse d'un appel le dimanche suivant/Ne pas savoir.../Dix minutes plus tard, son cœur qui lâche sur un bateau près des rives espagnoles/Ce coup de fil que je n'attendais pas/Un choc/L'impossibilité de réaliser/Comment tout peut se finir en aussi peu de temps/Devoir appeler mes proches, ses proches pour leur dire l'effroyable nouvelle/Redouter les annonces/Dire une phrase qui n'a pas encore revêtu tout son sens/Papa est mort/Retrouver mon frère, ma mère et Dora pour une première veillée/Se coucher tard/Ne pas trouver le sommeil/Se noyer dans une mer de larmes/Maudire le destin/Trouver la vie injuste/Plus personne ne m’appellera jamais Poupette/Prendre un avion pour Malaga/La dernière fois, c'était pour ses 60 ans en octobre/Partager le chagrin avec ma belle-mère, sa mère, son frère et mes frères et sœurs/Des bras qui enserrent, qui communient, qui donnent de la force, qui partagent.../Des démarches encore inimaginables la veille/Des mails, des messages sur Facebook, des textos, des appels/Toute une vague d'amour et de tristesse qui nous submerge/Le jour de mes 32 ans/Me lever/Enfiler une robe noire/Partir pour un dernier adieu/Lui dire au revoir le jour où il m'avait dit bonjour/Des larmes, toujours des larmes/Des présences rassurantes/ Un dîner d'anniversaire dans le restaurant de ses 60 ans/Une carte et un gâteau préparés par ma petite sœur/ Ne pas parvenir à souffler toutes mes bougies/Quelques rires timides/Regarder Harry Potter et la coupe de feu avec mes frères/Aller voir l'entraînement de rugby de Vincent/Repartir pour Paris/Des jours qui se diluent entre le chagrin et le stress des préparatifs/Courir partout/Des mains tendues et inattendues/Écrire des discours/Un japonais et des cognacs/Un cinéma la veille/Mardi 16 décembre, 10h30, Église Saint-Paul-Saint-Louis/Être touchée par la présence de tant de gens/Replonger en partie dans le passé/Qu'il est beau sur cette photo avec son chapeau/"J'ai toujours préféré la folie des passions à l'indifférence de la sagesse"/Anatole France, son bon maître, en guise d'hommage/Et quel hommage de ce prêtre encore inconnu quatre jours auparavant/Comme s'il avait rencontré Papa/Le crématorium du Père-Lachaise sous un soleil timide/Une cérémonie magnifique/Une émotion si palpable/Des mots qui vont droit au cœur/Les copains d'abord/They can't take that away from me/Hallelujah de Jeff Buckley/Autant de morceaux qui accompagnent cette séparation/Un déchirement/Se retrouver dans un restaurant/Souvenirs, souvenirs/Prolonger cet adieu à six dans un pub/Une veillée de plus de six heures/Des bulles de gaieté dans cet océan de tristesse/Partir en ne marchant plus tout à fait droit/Savoir qu'il aurait adoré ce genre de fin de journée/Parler de tout, de rien.../Un concours de révérences/Un instant qui fait du bien, tout simplement/ Deux jours de repos total devant des séries et des films/Regarder de vieux clichés/Échanger/Un déjeuner italien avec ma mère et mon frère/ Un tour chez Book off/Céder à la tentation et enrichir ma bibliothèque de cinq nouveaux romans/Des démarches encore et toujours/Des soirées avec mon frère et Dora/Le livre de mon ami/Des chocolats/ Une balade dominicale aux Tuileries et dans Paris/Noël.../Une raclette en famille/ Mais des cadeaux pour plus tard/Et un 25 décembre dans la famille de ma mère/Taquiner mon cousin/Des fiançailles annoncées/La vie, toujours/Des regards, des mots, des soutiens/Des projets aussi/Reprendre le blog/Déambuler dans un marché avec ma mère/Encore un déjeuner italien/L'exposition Truffaut/Une jolie journée/Un dimanche dans la famille de mon père/Une raclette, de nouveau/Un Time's up endiablé/Des soirées prévues/Reprendre un quotidien apparemment normal/Retrouver le chemin du travail/Apprendre petit à petit à apprivoiser son absence et la douleur/Hésiter à écrire ce billet/ C'était sa rubrique préférée, celle qu'il attendait toujours/Alors, se lancer/Quitter 2014 avec une partie de nous en moins/Espérer que 2015 réservera de belles surprises et de grandes joies...

Commentaires

Quel billet Claire, tu as bien fait de le faire. C'est un bel hommage à celui qui t'appelerait Poupette. J'espère que 2015 te réserve de belles surprises et de très bons moments même si plus rien ne sera comme avant

Écrit par : bianca | 31/12/2014

Même si ce billet a du être difficile à écrire, tu as bien fait de te lancer, c'est un magnifique hommage à ton papa. Je te souhaite le meilleur pour 2015 :)

Écrit par : Tasse de culture | 31/12/2014

Un magnifique hommage, qu'il était bien de le faire. Claire, je te souhaite tellement de joies pour 2015.

Écrit par : Luciole | 01/01/2015

Un mois "hommage" aux dommages douloureux.
J'ai appris cela en lisant un de tes messages sur internet. J'ai préféré rester discrète mais j'ai beaucoup pensé à toi.
Que 2015 viennent apporter un peu de gris et de blanc après cette sombre fin d'année.
Je t'embrasse.

Écrit par : Moka | 03/01/2015

Quel billet bouleversant & très émouvant. En espérant que 2015 t'apporte un joli arc-en-ciel après tout ce gris de décembre, quelques fois ensoleillé... :)

Écrit par : Plumosaure | 03/01/2015

Je n'ai qu'une chose à dire : Quel beau billet! Comme Moka j'ai sincèrement pensé à toi durant décembre en me demandant comment tu allais... Je te souhaite de retrouver de la force et de passer une année 2015 sereine.

Plein de bisous!

Écrit par : Fanny | 04/01/2015

Oh Claire. Mes sincères condoléances. Et quel bel hommage à ton papa.

Je te souhaite une douce année 2015 et un bon mois de janvier :-)

Écrit par : Caro Bleue Violette | 14/01/2015

Les commentaires sont fermés.