Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2013

L'Etrangleur de Cater Street

L'Etrangleur de Cater Street

de

Anne Perry

etrangleur.jpg

"Charlotte Ellison se tenait au milieu du salon désert, le journal à la main. Son père avait commis l'imprudence de le laisser traîner sur la desserte. Il désapprouvait ce genre de lecture, préférant lui fournir des informations qui lui semblaient mieux convenir à l'éducation d'une jeune fille. Cela excluait les scandales, d'ordre politique ou personnel, les controverses de toute nature et bien entendu, les crimes: tout ce qui, en fait, présentait un intérêt!"

Londres, 1881, des femmes sont retrouvées etranglées dans le quartier de Cater Street. A chaque fois, on leur a arraché leurs vêtements et tailladé la poitrine. Charlotte Ellison, une jeune femme au caractère indomptable, entend parler de loin de ces crimes. Mais, un jour, le meurtrier s'attaque à une des jeunes servantes de la maison.

Une enquête débute. Une enquête menée par Thomas Pitt, un jeune inspecteur de Scotland Yard qui n'est pas insensible aux charmes de la belle Charlotte...

 

anne perry.jpg

Comme vous le savez, grâce à Syl, je me suis plongée récemment dans les aventures du ténébreux William Monk (j'en suis déjà au sixième tome). Mais une lecture commune avec Bianca et Céline m'a convaincue de m'intéresser à une autre série d'Anne Perry: celle des Charlotte et Thomas Pitt, entamée en 1979.

Voici donc le premier tome de leurs exploits. J'ai retrouvé avec plaisir le talent de l'auteure pour ressusciter une époque. L'action se situe trois décennies après les histoires de Monk, Latterly, Rathbone...Mais le carcan de la société victorienne se fait toujours autant sentir.

La description de la maisonnée Ellison et de la micro-société qui gravite autour nous permet de prendre conscience de la rigidité des codes sous le règne de Victoria. Cette rigidité s'applique plus particulièrement aux femmes qui ne peuvent être aussi instruites que les hommes ou bénéficier des même libertés.

Cette inégalité se révèle pleinement dans les révélations d'adultères et dans les justifications apportées par l'un des coupables. Charlotte rétorque même "Vous avez des règles de conduite pour vous-mêmes et d'autres pour nous"

J'ai justement adoré le caractère de l'héroïne. Une femme forte, franche, qui ne sait pas calculer et ne peut céder à aucune compromission. Bref, une femme qui ne correspond pas du tout à ce qui est attendu d'elle. Son comportement fait d'ailleurs peur à ses proches qui craignent de ne jamais la voir trouver le bonheur conjugal si elle ne parvient pas à mieux juguler ses émotions.

Dans ce premier tome, on assiste à son évolution sentimentale. Dès les premières pages, on apprend qu'elle est éprise de son beau-frère.

"Puis Dominic entra. Charlotte sentit sa gorge se serrer. Vraiment, elle aurait dû surmonter cela depuis longtemps! C'était absurde. "

Cette inclination ne passe pas inaperçue pour certaines femmes de sa famille. En effet, la demeure des Ellison comprend, outre Charlotte, quatre autres membres féminins. La grand-mère, acariâtre, qui reproche en permanence à sa bru le comportement de ses petites filles...La mère, Caroline, une femme au caractère bien trempé qu'elle a réussi à dissimuler depuis des années..La soeur aînée, Sarah, mariée à Dominic....Et enfin, la benjamine Emilie, très calculatrice et qui tente d'épouser Lord Ashworth...Toutes ces protagonistes sont autant de reflets de la condition féminine à l'époque victorienne. Une condition de moins en moins bien acceptée au fil des générations.

Face à elles, les hommes font pâle figure. A l'exception bien entendu de Thomas Pitt. J'ai pris beaucoup de plaisir aux scènes où le jeune inspecteur apparaissait. Je n'ai pas eu de coup de foudre comme pour William Monk mais j'apprécie son esprit vif, son sens de la répartie, son empathie. J'aurais grand plaisir à le retrouver dans de prochaines aventures.

J'ai également suivi avec intérêt l'enquête policière. Plusieurs fausses pistes se sont présentées à moi et comme certains personnages principaux, j'ai douté. Je ne m'attendais pas du tout à cette résolution.

Bref, vous l'aurez compris: je suis de nouveau conquise par une série imaginée par Anne Perry. Je pense d'ailleurs que je ne tarderai pas à ouvrir le second tome des Pitt.

Editions 10/18, 1997, collection "Grands détectives", 7,50 €

Un billet dans le cadre d'une lecture commune avec Bianca, Céline et Virgule et dans le cadre des challenges: Anne Perry, God save the livre 2013, Victorien, La plume au féminin 2013 et polar historique.           

                              

challenge la plume au féminin.jpg

anneperry2-copie-1.jpg Challenge-anglais.jpg

challenge polar historique.jpg

logo-challenge-victorien.png

  

Commentaires

J'ai mis en pause mon blog, mais entre deux tâches pascales, je viens vous lire.
Il faudrait que je lise aussi cette série, mais je le ferai après (lorsque je ne pourrais plus faire de comparaison avec Monk). C'est dommage, j'aurais bien aimé vous accompagner !
Biz

Écrit par : Syl. | 31/03/2013

Je comprends que tu préfères rester fidèle à Monk. Je vais essayer de me consacrer aux deux séries mais si je n'y parviens pas, je retournerai vers William!
Bon week-end pascal!
Biz

Écrit par : Claire | 31/03/2013

Contente que cette première aventure t'ai plu, j'aime aussi beaucoup le personnage de Charlotte, tout comme celui de Thomas. Je lis le tome 2 en LC avec Céline, si ça te dis de continuer, tu es la bienvenue ! Bon dimanche de Pâques, mange plein de chocolat :) bises et encore une fois ravie d'avoir fait une LC avec toi !

Écrit par : Bianca | 31/03/2013

Je vous rejoins avec grand plaisir pour le tome 2 le 12 avril!
Je suis toujours ravie de faire des LC avec toi ou Céline ou les deux! De beaux moments en perspective!
Bon lundi de Pâques! Et bons chocolats! Profites en bien! Biz

Écrit par : Claire | 31/03/2013

J'ai été moins convaincue que toi par ce roman. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de clichés sur la période victorienne et des personnages très stéréotypés. Et puis il n'y a pas vraiment d'enquête policière ! Néanmoins, ce n'était pas désagréable à lire alors je ferai volontiers une nouvelle tentative... Et puis il va falloir que je découvre Monk aussi !

Écrit par : Virgule | 31/03/2013

C'est dommage que tu n'aies pas accroché comme moi à ce roman.
Peut-être que si tu retentes l'aventure...
Et surtout, peut-être que tu accrocheras plus aux aventures de William Monk. Je trouve qu'elles ont une dimension peut-être plus profonde (l'impact de la guerre de Crimée, la condition des femmes, l'amnésie...) et tragique. L'étranger dans le miroir, le premier tome m'a scotché. Tout comme le cinquième Des âmes noires! Incroyable dénouement pour ce dernier!

Écrit par : Claire | 31/03/2013

Très bel avis Claire ! Comme toi, j'ai beaucoup aimé le personnage de Charlotte que j'ai hâte de retrouver dans la suite. La lecture commune est prévue pour le 12 avril. J'espère que ça te conviendra :)
Bises

Écrit par : Livresdeceline | 31/03/2013

Parfait pour la date du 12 avril! Je vous rejoins avec grand plaisir pour cette lecture commune!
J'ai hâte de voir comment Charlotte va s’accommoder de son statut de femme mariée. Arrivera t' elle à conserver son esprit indépendant?
Biz

Écrit par : Claire | 31/03/2013

J'ai passé un bon moment de lecture aussi même si j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Une atmosphère de roman que j'apprécie, mais heureusement que Charlotte est là pour bousculer les idées reçues.

Écrit par : Hilde | 04/04/2013

Les commentaires sont fermés.