Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2014

L'Echange des princesses de Chantal Thomas

L’Échange des princesses

de

Chantal Thomas

echange des princesses,chantal thomas,editions du seuil,roman historique,régence,début du règne de louis xv

""La gueule de bois n'a jamais empêché les bonnes idées" se dit Philippe d'Orléans en fermant les yeux dans les forts parfums de son bain. S'il les ouvrait, il aurait le regard bloqué sur ce gros corps ventru, blanchâtre, flottant dans l'eau chaude; et cette bedaine de bête échouée, cette espèce de molle bonbonne gonflée par les nuits de débauche et de goinfrerie, sans lui gâcher complètement le plaisir et la bonne idée, l'affaiblirait"

En cet été 1721, le Régent Philippe d'Orléans vient de décider de demander en mariage l'infante d'Espagne pour le roi Louis XV et de proposer en échange la main de sa fille pour le futur roi d'Espagne.

Après de nombreuses tractations et l'ambassade de Saint-Simon, l'accord est conclu.

L'infante de 4 ans et la jeune princesse de 12 ans entament leur voyage et se croisent à la frontière franco-espagnole, sur la petite île de Bidassoa.

Mais rien dans cette alliance ne se déroule comme prévu.

echange des princesses,chantal thomas,editions du seuil,roman historique,régence,début du règne de louis xv

Je suis une grande fan de l’œuvre de Chantal Thomas. J'avais adoré les Adieux à la Reine et passé un très bon moment en compagnie du Testament d'Olympe.

Aussi, quand ce nouveau roman est sorti au moment de la rentrée littéraire, j'attendais avec impatience de pouvoir m'y plonger.

Dans cet ouvrage, elle traite d'un moment de l'histoire que je méconnaissais totalement. Pour moi, Louis XV n'avait pas eu de fiancée avant d'épouser en 1725 Marie Leszczynska.

C'est donc tout un pan de la Régence et du début du règne de Louis XV que j'ai découvert.

Comme d'habitude, l'auteure nous apprend beaucoup de choses sur les coulisses de ces arrangements politiques.On suit ainsi l'ambassade de Saint-Simon, le trajet des deux princesses, les conditions des accords (la date retenue pour la consommation de l'union, par exemple), la cérémonie de l'échange, les arrivées triomphales des cortèges...

Mais elle s'attarde également sur les us et coutumes de ces "Grands".

J'ai été notamment frappée par la vie à la Cour d'Espagne. Le couple, que formait Philippe V (petit-fils de Louis XIV) et sa seconde épouse Elizabeth Farnèse, vivait en grande majorité dans son lit. De même, parmi les divertissements proposés, on trouvait en bonne place les autodafés de l'Inquisition ou les messes à répétition.

Au contraire, en France, le Régent s'oubliait dans une vie de débauche. Quant au Roi, il était sans cesse supervisé par son gouverneur le maréchal Villeroy et craignait d'être empoisonné. Il se divertissait dans des mini-sièges organisés avec des acteurs pour lui apprendre les tactiques à adopter en cas de guerre.

De même, Chantal Thomas souligne les difficultés d'intégration des deux jeunes épousées et rappelle à quel point il ne faisait guère bon d'être femme au 18ème siècle.

Néanmoins, même si j'ai l'impression de m'être beaucoup instruite, je n'ai pas pris autant de plaisir à ma lecture que pour ses opus précédents.

Cela tient sans doute au choix narratif. Alors que dans les Adieux à la Reine, on suivait l'intrigue par les yeux de la lectrice de Marie-Antoinette et dans le Testament d'Olympe par ceux d'Olympe et de sa sœur, l'Echange des princesses ne reprend pas ce schéma.

Au contraire, ce roman oscille sans cesse entre deux modes: tantôt il prend le ton d'une chronique et se révèle factuel, tantôt il tente de retranscrire les pensées des deux jeunes femmes.

Et je n'ai pas trouvé ce fonctionnement très percutant. J'aurais aimé que le "je" soit sans cesse présent. Il aurait humanisé le récit et m'aurait permis de vraiment y prendre part. Là, je suis toujours restée en surface, malgré le destin tragique des princesses.

Bref, vous l'aurez compris: ce roman se révèle historiquement très fouillé mais il n'a pas suscité d'émotions chez moi.

Editions du Seuil, 2013, 333 pages, 20 €

Commentaires

Pour ma part j'avais apprécié ce roman mais avec une préférence pour les passages qui décrivent la cour de France et la petite Anna Maria Victoria.

Écrit par : Kheira | 09/02/2014

C'est vrai que le personnage de la petite Infante est intéressant.
Ce n'est pas que je n'ai pas apprécié de roman, je l'ai juste plus considéré comme un chronique de la Régence et de la Cour d'Espagne et de France.
Je suis passée à côté des éléments romanesques.
Je ne sais pas si tu les as lus mais je te conseille vraiment ses deux premiers opus.

Écrit par : Claire | 09/02/2014

Je suis en train de découvrir l'auteure avec Les adieux à la reine, j'aime beaucoup

Écrit par : Charlotte | 09/02/2014

J'avais adoré ce roman. Je suis ravie de voir que tu l'apprécies!

Écrit par : Claire | 09/02/2014

Déjà noté tu t'en doutes mais toujours pas lu, il faut que je le réserve à la mediatheque car il est toujours sorti. Il y a beaucoup de déceptions autour de ce titre, j'espère qu'il n'en sera pas de même pour moi lorsque je le lirai. Bises et bon dimanche Claire

Écrit par : Bianca | 09/02/2014

Je m'en doutais bien que tu l'avais noté.
J'ai mis longtemps à l'avoir aussi à la médiathèque.
J'espère que tu ne seras pas déçue par cette lecture. J'ai appris beaucoup mais j'aurais aimé être plus attachée aux protagonistes.
J'en attendais peut-être trop...
Bon dimanche Bianca!
Biz

Écrit par : Claire | 09/02/2014

Je n'ai jamais lu l'auteur et... et... ne rigole pas !!! je viens d'apprendre que Chantal Thomas n'est pas Chantal Thomass !!!

Écrit par : Syl. | 09/02/2014

Non, je ne rigole pas. J'ai fait la même erreur que toi quand j'ai vu pour la première fois son nom en couverture des Adieux à la Reine.
Je te conseille vraiment ce titre pour la découvrir.
Biz

Écrit par : Claire | 09/02/2014

Tu te rajoutes à la longue liste de billets déçus que j'ai lu depuis la sortie du livre. J'avais adoré "les adieux à la reine" et je me faisais une joie de lire celui-ci. Je vais quand même essayer car on me la prêter mais je sais à quoi m'attendre !

Écrit par : Titine | 09/02/2014

Tu peux être enchantée, Titine. On ne sait jamais. Et tu as bien raison de te faire ton avis, en dépit des billets critiques que tu as pu lire.
J'ai hâte de savoir ce que tu vas en penser.

Écrit par : Claire | 09/02/2014

Comme toi, la narration ne m'a pas convaincu. Dommage... Par contre, je souhaite toujours découvrir Le testament d'Olympe :)
Bises

Écrit par : Tasse de culture | 09/02/2014

Le Testament d'Olympe, je l'avais découvert lors d'une lecture commune avec Bianca et je me souviens avoir passé un très bon moment en compagnie de ce roman (même si les Adieux à la reine demeure mon ouvrage préféré). Je pense qu'il te plaira.
Une fois encore, nos avis se rejoignent en tout cas Céline. Nous n'avons pas été toutes les deux convaincues par la narration.
Biz

Écrit par : Claire | 09/02/2014

Les commentaires sont fermés.