Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2015

Ces instants-là d'Herbjorg Wassmo

Ces instants-là

d'

Herbjorg Wassmo

ces instants là.jpeg

"Elle glisse en arrière vers ce qu'elle ne sait pas.

La rosée du soir s'élève des tourbières et du lac. Comme un souffle étranger. Rend tout irréel. Se dépose sur les tolets quand elle rame. La friction des avirons se fait lointain soupir."

Voici le récit d'une vie. Celle d'une femme définie par ce pronom "elle" sans entrer dans plus de détails. Un "elle" qui grandit dans le nord de la Norvège, entre une mère qui la fuit sans cesse et un père qui la détruit.

Un "elle" qui aime, qui se cherche, qui se bat pour son autonomie et son droit à un bonheur qu'"elle"aura choisi...

herbjorg wassmo.jpeg

Dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire proposés par Price Minister, j'ai choisi ce roman.

Parce que j'avais entendu beaucoup de bien de cet auteur (je comptais notamment découvrir un jour Le livre de Dina)

Parce ce que, pour l'instant, à l'exception du Mec de la tombe d'à côté de Katerina Mazetti, mes rencontres avec la littérature nordique se sont toujours soldées par des échecs.

Je dois confesser que j'ai été quelque peu désarçonnée par les premières pages. On suit le destin d'une jeune fille. Une jeune fille dont le prénom n'est jamais cité. Pas plus que celui de son père, de sa mère, de son premier amour...Comme si le choix de ne pas identifier donnait une certaine universalité à l'histoire qui nous est contée.

Mais ce parti pris narratif atypique m'a empêchée au début de me rapprocher. Ou de ressentir une certaine empathie pour cette héroïne. Comme s'il la tenait à distance.

De même, le rythme des phrases, souvent très courtes, m'a décontenancée. La simplicité intrinsèque de ce style le rend plus prosaïque, moins propre à générer des images...Au contraire, j' aime quand les mots prennent leur temps, résonnent en moi et là, ils n'ont jamais eu cet effet.

Cependant, je dois reconnaître qu'au fil des chapitres, je suis plus entrée dans l'intrigue et j'ai plus accroché à ce destin. En effet, la qualité de cet ouvrage réside principalement dans le portrait de femme qu'il propose. Forcément, on s'attache à cette héroïne qui se bat sans cesse, qui fait des choix, qui se cherche, qui se perd aussi dans sa quête de liberté et d'indépendance...

Bref, vous l'aurez compris: ce roman sans doute inspiré par l'auteur par ses propre instants de vie m'a intéressée mais m'a aussi souvent laissée de côté en raison de son style et de l'absence de prénoms ou de caractéristiques physiques.

Gaïa, 2014, 398 pages, 24 €

 

Blog_LogoRentreeLitteraire2014_03.png

Commentaires

Celui-ci je ne risque pas de le noter, déjà qu'il ne me tentait pas à la base. Comme toi, mes rendez-vous avec la littérature nordique se sont toutes soldées par des échecs, surtout Le mec de la tombe d'a côté

Écrit par : bianca | 15/01/2015

Contrairement à toi, j'ai bien aimé Le mec de la tombe d'à côté. Mais c'est vrai que mes autres incursions dans la littérature nordique se sont toujours soldées par des échecs...

Écrit par : Claire | 19/01/2015

Je ne le note pas non plus. Comme toi, j'ai rarement trouvé mon compte dans la littérature nordique.

Écrit par : Tasse de culture | 15/01/2015

Je ne comprends pas pourquoi on ne trouve pas notre compte. Peut-être que je n'ai pas encore rencontré le bon titre...

Écrit par : Claire | 19/01/2015

Pfff... Je crois que c'est trop impersonnel pour moi. Une troisième réponse en écho à ta critique ;) De plus, vu qu'il faudrait pour moi aussi un plan ORSEC pr ma PAL, la longueur du livre n'est pas motivante...

Écrit par : vivelaroseetlelilas | 16/01/2015

Toi aussi, tu vas te lancer dans un plan ORSEC ? Il faudrait que j'en envisage un car ma PAL déborde de partout!
Je comprends ton manque d'enthousiasme à la lecture de mon billet..C'est vrai que je n'ai pas été conquise par ce roman...Ni par les personnages ni par le style. Mais je comprends que certains encensent cette auteure. Elle se démarque. Dommage que la magie ne prenne pas avec moi.

Écrit par : Claire | 19/01/2015

J'ai beaucoup aimé, mais comme toi j'ai failli lâché au début puis je suis rentrée dans l'histoire. C'est une histoire "cérébrale" . Le style de l'écriture me plait aussi.Je lirai l'autre roman que tout le monde conseille Le livre de Dina
Le mec de la tombe d'à côté, j'ai adoré.

Écrit par : Louise | 16/01/2015

Le mec de la tombe d'à côté, j'avais vraiment beaucoup aimé. Il faudrait d'ailleurs que je lise d'autres titres de Katerina Mazetti.
En revanche, contrairement à toi, je ne suis pas tombée sous le charme de ce titre. Et je pense que j'attendrai quelque peu avant de me lancer dans un autre de ses ouvrages.

Écrit par : Claire | 19/01/2015

Celui-ci me tente moins par contre, j'ai un peu de mal avec la littérature nordique. Je me suis déjà donné le défi de terminer la trilogie Millenium ^^ Je crois que je devrais lire Le mec de la tombe d'à côté par contre.

Écrit par : Bénédicte | 20/01/2015

Je comprends que tu ne sois pas tentée. Surtout que mon manque d'enthousiasme se ressent dans ma critique...
En revanche, la trilogie Millenium, j'avais bien accroché.
Et le Mec de la tombe d'à côté, sans révolutionner le genre, m'a fait passer un bon moment. J'espère que ce sera le cas pour toi aussi.
Visiblement, en tout cas, on est plusieurs à avoir un peu de mal avec la littérature nordique...

Écrit par : Claire | 20/01/2015

Les commentaires sont fermés.