Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Auteur! L'Auteur!

L'Auteur! L'Auteur

de

David Lodge

l'auteur!, l'auteur!, david lodge, payot, rivages, littérature anglaise, biographie romancée, roman anglais, henry james, théâtre, littérature, écriture, roman, georges du maurier

"Londres, décembre 1915. A Carlyle Mansions, Cheyne Walk, Chelsea, dans la chambre du maître (le mot s'impose) de l'appartement numéro 21, le grand écrivain se meurt lentement mais sûrement. Dans les Flandres, distantes d'à peine trois cents kilomètres, d'autres hommes trouvent au même moment une fin plus rapide, plus douloureuse, plus pitoyable-de jeunes hommes, pour la plupart, qui avaient encore la vie devant eux, page blanche condamnée à ne jamais être remplie."

L'auteur se meurt.
Dans son superbe appartement de Chelsea.
Lente agonie de deux mois entre décembre 1915 et février 1916.
Une agonie auprès de sa famille américaine. Entouré de ses fidèles serviteurs.
Une agonie marquée par l'éclat d'une distinction.
Comme une ultime révérence à celui qui a tant souffert du succès des autres.
A commencer par celui de son meilleur ami George du Maurier.

Construit sous la forme d'un voyage dans le passé avant de revenir au présent des derniers instants, ce titre constitue une biographie romancée de l'auteur Henry James. Elle commence dans les années 1880. Avec ces promenades d'Henry James et de George du Maurier. Dans les collines de Hampstead vers ce "banc des confidences" où les amis se livrent l'un à l'autre.
Henry savoure la compagnie de ce dessinateur de talent dont les croquis remportent de francs succès dans le journal Le Punch.
George admire la plume de son ami et son talent littéraire.
Les années passent.
Années de rencontres, de deuil, de culpabilité, de tâtonnements créatifs.
Années de succès inégaux. Du Maurier se tourne vers les lettres et voit son second roman Trilby remporter tous les suffrages alors que James vacille.

Réflexion sur la condition d'artiste et sur la difficulté de conserver une amitié en cas de réussite inégale.
Immersion dans le milieu artistique de la fin du 19ème siècle.
Description du monde théâtral et de l'ambiance des salles de spectacle.
Étude de l'existence d'Henry James, de sa vision du monde et de ses relations, notamment aux femmes comme sa sœur Alice ou Fenimore.
Portrait d'un homme en proie au doute.
Récit dense, drôle et émouvant.
Voyage en Angleterre et en Europe.

Ce livre se veut aussi un hommage de David Lodge à Henry James. Hommage à ses écrits. Hommage à son parcours. Hommage d'un écrivain à un autre. Hommage rendu encore plus prégnant par un décroché narratif. Comme seule la fiction le permet.

Il s'agissait du premier roman de David Lodge que j'ouvrais et j'ai été emportée par sa plume. Par sa manière de conter un homme tout en complexité et en paradoxes et de nous faire ressentir toutes les émotions qui l'étreignent. Par son talent pour orchestrer des scènes plus intimes comme des tableaux d'ensemble. Par son humour. Par son sens des images comme cette silhouette de Du Maurier au loin.

Bref, une merveilleuse lecture pour commencer 2021. J'ai maintenant très envie de me lancer dans certaines œuvres d'Henry James et de ses contemporains. Et de poursuivre ma découverte des ouvrages de David Lodge.
 
Editions Payot & Rivages, 2005, traduit de l'anglais par Suzanne V. Mayoux
 

Écrire un commentaire

Optionnel