Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2012

La découverte d'une nouvelle héroïne récurrente

Penelope Green tome 1: La Chanson des enfants perdus

de

Béatrice Bottet

penelope green,chanson des enfants perdus,béatrice bottet,casterman,époque victorienne,challenge victorien

"Je vais me retrouver toute seule. Absolument toute seule"

Londres, années 1880: Penelope Green , jeune femme de 18 ans, assiste à l'agonie de son père, James Alec Green, emporté par une pneumonie. Journaliste et enquêteur au Early Morning News, il lui demande de lui apporter tous ses dossiers afin de les trier. A la fin, il n'en reste qu'un: celui du 21 Foxglove Court. Il le met alors à brûler dans la cheminée et demande à sa fille de l'oublier.

Mais quelques mois après, Penelope ne peut plus résister à la curiosité et décide de mener une enquête pour découvrir ce que dissimule Foxglove Court.

Elle est bien loin de se douter que son goût prononcé pour l'aventure va lui faire croiser  un marin français; un club de vengeurs; des enfants musiciens.... Et va surtout la mettre en danger...

penelope green,chanson des enfants perdus,béatrice bottet,casterman,époque victorienne,challenge victorien

Depuis l'enfance, je suis fan des séries où les héroïnes mènent l'enquête. J'ai dévoré les histoires de Fantômette et d'Alice et plus récemment, je suis tombée sous le charme d'Enola Holmes, la petite soeur de Sherlock imaginée par Nancy Springer (j'ai déjà parcouru les six tomes qui lui sont consacrés).

penelope green,chanson des enfants perdus,béatrice bottet,casterman,époque victorienne,challenge victorien

Aussi, lorsque j'ai entendu parler sur divers blogs et sites des trois volumes de Penelope Green, je n'ai pu résister à la tentation.

Tout d'abord, j'ai adoré le personnage. Béatrice Bottet a su créér une héroïne très attachante, dotée d'une forte personnalité et d'un courage hors norme. J'ai beaucoup apprécié également l'irrespect qu'elle montre vis-à-vis des convenances.

En effet, elle ne se conforme pas aux normes en vigueur dans la société rigide de l'époque victorienne. Pour preuve, elle ne porte pas de corset, ne met pas ses vêtements de deuil le temps imparti, accepte d'être dans la même pièce qu'un jeune homme en l'absence d'un chaperon...

Ce manque de respect donne d'ailleurs lieu à des scènes très drôles. Je fais notamment référence aux dialogues entre notre héroïne et Mrs Black, la domestique de la maison. Ou bien entendu aux entrevues avec Mrs Hillier et son fils Wilfrid qui tente de la convaincre de l'épouser.

Ce roman permet donc de se faire une idée de la vie et de la condition des femmes sous le règne de Victoria. Les explorations de Penelope dans les quartiers défavorisés de la capitale anglaise (l'East End) donnent une vision de la misère  qui prédominait dans certaines couches de la population.

De même, l'auteure a réussi à nous offrir, grâce à Cyprien, l'autre protagoniste important du roman qui sert de garde du corps à notre héroïne, une description du monde des marins.

De plus, j'ai trouvé que l'intrigue policière était assez bien ficelée. Jusqu'au 2/3 de l'ouvrage, je ne voyais pas comment tout allait se conclure. Puis, peu à peu, j'ai commencé à deviner l'identité du ou des coupables.

Bref, vous l'aurez compris: j'ai passé un bon moment de lecture en compagnie de Penelope Green et je la retrouverai avec plaisir dans ses prochaines aventures.

Ce billet marque ma quatrième participation au Challenge victorien organisé par Arieste.

 

penelope green,chanson des enfants perdus,béatrice bottet,casterman,époque victorienne,challenge victorien

Casterman, juin 2011, 15 €, 311 pages

Commentaires

Je profite d'une journée calme pour venir te lire :) la littérature jeunesse est un genre que je ne lis plus depuis fort longtemps, toutefois ces héroïnes me donnent envie de renouer avec ce genre, je note donc enola holmes et penelope green !

Écrit par : Bianca | 02/11/2012

J'espère que ces deux héroïnes te donneront envie de renouer avec la littérature jeunesse, Bianca car il y'a vraiment de très belles choses!

Écrit par : Claire | 04/11/2012

Je ne connaissais pas cette auteure, je note les références! Bonne journée!

Écrit par : Eimelle | 04/11/2012

Très bonne soirée à toi Eimelle! Tu me diras si tu as entamé les aventures de Penelope Green.

Écrit par : Claire | 04/11/2012

De la manière dont tu décris ce livre, ça me tente vraiment beaucoup :)

Écrit par : LCDJ | 04/11/2012

Ravie de t'avoir tentée, Jasmine!

Écrit par : Claire | 04/11/2012

ton billet me donne très envie de tester cette série de livres :)

Écrit par : Aymeline | 05/11/2012

Je suis ravie de t'avoir donné envie.
Je trouve que c'est une série qui débute bien. Et je prendrai plaisir à retrouver Penelope dans ses prochaines aventures new-yorkaises!

Écrit par : Claire | 06/11/2012

Tu as aimé tous les Enola Holmes ? Il faut vraiment que je les découvre !

Écrit par : yuko | 07/11/2012

Oui, j'ai vraiment aimé tous les Enola Holmes (peut-être un peu moins le dernier que les autres).
Je te les conseille vraiment! C'est une belle série de romans jeunesse!

Écrit par : Claire | 07/11/2012

Les commentaires sont fermés.