Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2012

Un étranger dans le miroir de Anne Perry

Un Etranger dans le miroir

de

Anne Perry

anne perry,un étranger dans le miroir,william monk,1018,challenge victorien,challenge anne perry,challenge du polar historique

"Lorsqu'il ouvrit les yeux, il ne vit qu'une vague grisaille au-dessus de lui, uniforme comme le ciel d'hiver, lourde et menaçante. Il cligna des paupières et regarda de nouveau. Il était couché sur le dos: la grisaille était celle d'un plafond, noir de crasse et de fumée."

Eté 1856, Londres, William Monk se réveille à l'hôpital. Il a été blessé lors d'un accident de cab trois semaines auparavant et a tout oublié.

Peu à peu, il parvient à glaner des informations sur son identité, son métier (inspecteur de police), son logement...Il découvre aussi qu'il était une personne froide, ambitieuse; qu'il avait délaissé sa famille et qu'il vivait seul, sans amis.

Revenu à la vie professionnelle, il se voit confier une enquête délicate autour de l'assassinat d'un jeune Lord, rescapé de la Guerre de Crimée et sauvagement battu. Pressé par son supérieur qui le déteste, il doit très vite recouvrer ses réflexes de fin limier tout en poursuivant la reconquête de ses souvenirs.

 

anne perry,un étranger dans le miroir,william monk,1018,challenge victorien,challenge anne perry,challenge du polar historique

Je me suis lancée dans cette série grâce au challenge Anne Perry organisé par Syl. Il s'agit de la seconde série imaginée par cette auteure britannique. En effet, après avoir lancé les aventures de Thomas et de Charlotte Pitt en 1979, elle s'est attaquée aux exploilts de William Monk dès 1990.

J'ai trouvé le point de départ de l'intrigue très efficace. L'idée du héros qui ne se rappelle de rien et doit tout redécouvrir de lui-même tout en se livrant à une investigation compliquée m'a énormément séduite. J'ai apprécié d'en apprendre petit à petit sur lui, à son rythme, contrairement à d'autres romans où tout nous est dit dès le début sur le protagoniste principal. Ces morceaux de puzzle qui s'assemblent au fil des pages permettent de s'attacher à cet homme pourtant bourré de défauts, de ressentir ses doutes, de trembler à la pensée qu'il soit découvert par ses collègues et viré...

"C'était un miroir pivotant[...] Tout doucement, il l'abaissa vers lui. Le visage qui lui apparut était sombre et énergique, à forte ossature: nez légèrement aquilin, grande bouche, lèvre supérieure plutôt mince, lèvre inférieure plus pleine avec une vieille cicatrice, juste au-dessous, yeux d'un gris lumineux dans la lueur vacillante de la lampe. C'était un visage imposant, mais pas avenant. [...] c'était le visage d'un étranger qui ne se livrait pas facilement"

Les personnages qui gravitent autour de l'inspecteur se révèlent également très intéressants. J'ai particulièrement aimé Hester Latterly, une jeune femme de trente ans, pas très belle, encore célibataire et qui a servi auprès de Florence Nightingale comme infirmière pendant la Guerre de Crimée. Son intelligence, son sens de la répartie, son envie de faire évoluer les conditions de vie et de traitement dans les hôpitaux, sa maladresse dans certaines situations sociales....me l'ont rendue très touchante. J'espère la retrouver dans d'autres opus de la série.

John Evan, le nouveau partenaire de William Monk, m'a aussi bien plu. On sent toute sa loyauté et son admiration. De plus, il aide l'inspecteur à évoluer, à se poser des questions sur lui-même... Je souhaite donc que ce tandem classiquement composé de deux caractères antagonistes mais qui s'équilibrent se reforme dans les prochains tomes.

Une fois encore, j'ai été marquée par le talent d'Anne Perry à resusciter toute une époque. On explore le Londres de la période victorienne, entre ses quartiers huppés et ses bas-fonds. De plus, les passages concernant les visites à Shelburne, demeure de la famille de la victime, donnent la possibilité de se rendre compte des usages de la bonne société, du poids des apparences et du mépris affiché par les classes aisées vis-à-vis des policiers.

De même, j'ai l'impression d'en avoir pas mal appris à la lecture de ce roman sur la Guerre de Crimée et sur l'impact qu'elle a eu tant sur les soldats que sur la population civile. Les lignes autour de la charge de la brigade légère, "cet absurde exemple de gabegie imbécile et d'héroïsme suicidaire" m'ont frappée.

Enfin, je tiens à évoquer l'intrigue policière. Elle m'a semblé bien ficelée. J'ai même été en proie au doute...Mais je n'en dirai pas plus...

Bref, vous l'aurez compris: j'ai beaucoup aimé ce polar historique. Je trouve ce nouvel héros très intéressant et j'ai hâte de suivre  de nouvelles enquêtes.

Editions 10/18, Collection "Grands détectives", 2001, 8,10 €, 414 pages

Ce billet marque ma deuxième participation au challenge Anne Perry de Syl et au challenge polar historique de Samlor. De plus, il constitue ma cinquième participation au challenge victorien d'Aymeline/Arieste.

anne perry,un étranger dans le miroir,william monk,1018,challenge victorien,challenge anne perry,challenge du polar historique


 

anne perry,un étranger dans le miroir,william monk,1018,challenge victorien,challenge anne perry,challenge du polar historique

anne perry,un étranger dans le miroir,william monk,1018,challenge victorien,challenge anne perry,challenge du polar historique


 

 

 


 

 



Commentaires

J'ai très envie de découvrir Anne Perry et ce roman pourrait être une bonne piste pour commencer avec elle car l'histoire m'intrigue! Je le note !

Écrit par : Les livres de Céline | 07/11/2012

C'est un bel univers celui d'Anne Perry.
Tu peux commencer par cette série ou par celle de Thomas et Charlotte Pitt. Je crois d'ailleurs que je vais me replonger dans cette dernière et essayer de lire les romans dans l'ordre.

Écrit par : Claire | 07/11/2012

J'ai beaucoup de romans de la série thomas/charlotte à lire, je verrais ensuite si je poursuis avec cette série-ci qui me semble plus sombre

Écrit par : Bianca | 08/11/2012

C'est vrai, Bianca, que les aventures de Thomas et Charlotte Pitt ont une tonalité moins sombre.
Mais j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir aussi William Monk. Et je souhaite le retrouver dans la suite de ses aventures. Je viens d'emprunter d'ailleurs le second volume...

Écrit par : Claire | 11/11/2012

Amatrice d'Anne Perry, je me suis attachée au personnage Monk et à travers ses enquêtes, à l'atmosphère brumeuse et sombre des bords de la Tamise. j'ai hâte d'y retourner à travers le miroir.
Bravo pour la richesse de ce blog que j'avais découvert à son début, alors très prometteur ! surtout continuez à nous faire découvrir vos coups de coeur !

Écrit par : Luciole | 08/11/2012

Merci beaucoup! C'est très gentil!
Et bonne redécouverte de l'univers de William Monk à travers le miroir!

Écrit par : Claire | 11/11/2012

Peut-être te l'ai-je déjà dit... Monk est mon préféré de tous ses personnages. Lui et Hester.
Un très beau billet

Écrit par : Syl. | 11/11/2012

Merci, Syl!
Et merci d'organiser ce challenge qui me permet de redécouvrir Anne Perry! (je n'avais lu jusque là que quelques tomes épars des enquêtes de Thomas et Charlotte Pitt)
Je ne savais pas que Monk et Hester étaient tes personnages préfèrés. Mais je te comprends! J'ai eu aussi un très gros coup de coeur et j'ai hâte de les retrouver dans leurs prochaines aventures!

Écrit par : Claire | 11/11/2012

J'avais moins accroché que toi à ce premier tome mais je confirme c'est un très bon polar (moi aussi j'ai eu le doute...) :)

Écrit par : Arieste | 09/01/2013

Les commentaires sont fermés.