Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2014

Le Calice des esprits de Paul Doherty

Le Calice des esprits

de

Paul Doherty

le calice des esprits,paul doherty,editions 1018,mathilde de westminster,isabelle de france,philippe le bel,malédiction des templiers,polar historique,14ème siècle

"-Bénissez-moi, mon père, parce que j'ai péché...Il y'a bien des années que...

Je m'assis sur mes talons et contemplai le visage cireux du cadavre étendu sur une civière basse devant moi. Les moines allaient porter à l'église le père gardien, âgé d'au moins quatre-vingt cinq printemps, enveloppé dans son linceul."

Mathilde de Westminster qui vit désormais en ermite dans le couvent franciscain de Newgate, entreprend, à la demande du père gardien, de raconter ses mémoires.

"Il n'ignorait pas qui j'étais. Il savait que j'avais servi la reine mère, Isabelle de France. Que je l'avais accompagnée de l'époque de sa descente aux enfers jusqu'à sa glorieuse remontée, qui n'avait conduit qu'à sa nouvelle chute. Que je m'étais longtemps abritée à l'ombre de la Louve et avais été une disciple de cette" nouvelle Jézabel". Oh, oui, tel un chevalier masqué,  je m'étais trouvée au cœur de cette sanglante mêlée en ces temps ou les puissants basculaient des échelles du gibet ou bien étaient contraints de se tenir à genoux"

Le lecteur est ainsi invité à remonter le fil de ses souvenirs. Après avoir perdu son père, apothicaire de son état, Mathilde a été envoyée par sa mère à Paris auprès de son oncle Réginald de Deyncourt. Dans la capitale, elle parfait ainsi ses connaissances des herbes et de la médecine. Jusqu'à devenir une femme très savante.

Mais en octobre 1307, Philippe le Bel s'attaque à l'ordre des Templiers. Tous sont recherchés et arrêtés. Aucun membre de leur entourage n'est également épargné.

Heureusement, Réginald a eu vent de ce qui se tramait et est parvenu à cacher sa nièce chez un banquier de ses amis.

Ce dernier, afin de sauver la jeune femme, décide de la faire devenir dame de compagnie d'Isabelle de France, la fille du Roi qui doit prochainement épouser le roi Edouard II d'Angleterre.

Par conséquent, Mathilde se retrouve à la Cour de France, au milieu de ceux qui ont condamné les siens et qui la recherchent activement.

 

le calice des esprits,paul doherty,editions 1018,mathilde de westminster,isabelle de france,philippe le bel,malédiction des templiers,polar historique,14ème siècle

 

Le Calice des esprits constitue le premier tome d'une série consacrée à Mathilde de Westminster. Une série écrite par Paul Doherty, un universitaire anglais très prolifique en polars historiques. Outre ceux qu'il a publiés sous son nom, il en a fait paraître d'autres sous des pseudonymes aussi variés que Paul Harding ou C.L Grace.

On s'attache donc au destin de cette jeune femme qui désire ardemment devenir médecin mais qui, suite à la chasse aux Templiers, se voit contrainte de rentrer au service d'Isabelle de France.

Quand elle rencontre la princesse, cette dernière a 13 ans. En proie aux mauvais traitements de son père et des frères (certains d'entre eux aiment visiter sa couche), elle aspire à partir en Angleterre.

Immédiatement, Mathilde et Isabelle se comprennent et se rapprochent. Toutes deux, fort intelligentes dans une époque où les femmes ne doivent pas prétendre à occuper une place importante, elles se soutiennent et s'entraident.

Ainsi, l'apprentie médecin espionne pour le compte de la fille de Philippe Le Bel et tente de comprendre pourquoi les émissaires envoyés par le roi d'Angleterre disparaissent tous dans des circonstances mystérieuses.

Cette enquête, maintes fois dangereuse, va se poursuivre quand les deux jeunes femmes arrivent à Londres.

Après avoir lu et beaucoup apprécié les Rois maudits il y'a une dizaine d'années, j'ai été ravie de me replonger dans cette époque. Au lieu de s'intéresser au sort du roi, de Marigny et des princes, l'auteur s'attarde plutôt sur celui d'Isabelle de France, surnommée "La Louve de France". Et j'ai aimé ce prisme féminin.

A la suite de Mathilde et d'Isabelle, on en apprend beaucoup sur la condition des femmes  (un sujet qui ne me laisse décidément pas indifférente), sur les coulisses de la Cour, sur la vie au quotidien....On voyage dans le Paris et le Londres du 14ème siècle. Mais on découvre  aussi un pan de l'histoire anglaise et française: les alliances entre ces deux pays, l'opposition des barons au nouveau roi Edouard II, l'existence de son favori, l'esprit machiavélique de Philippe le Bel...

De plus, l'énigme policière imaginée est très bien traitée et je ne m'attendais pas du tout à cette conclusion.

Bref, vous l'aurez compris: Le Calice des esprits constitue un polar historique très intéressant. J'aurais plaisir à retrouver Mathilde et Isabelle dans les prochains opus. Surtout que la malédiction des Templiers ne s'est pas encore exercée...Et que la paix en Angleterre semble bien menacée.

Editions 10/18, 2009, 350 pages

 

Commentaires

Celui-ci a tout pour me plaire : je le note et j'espère me le trouver à l'occasion !

Écrit par : Tasse de culture | 19/08/2014

J'espère que tu le trouveras aussi. Surtout que je pense qu'il te plairait beaucoup...
Je vais continuer les aventures de Mathilde de Westminster en souhaitant être aussi convaincue.
Bizzz

Écrit par : Claire | 20/08/2014

Je note. Ça me plairait bien et ça me rappelle une autre saga avec un chevalier épris de justice.

Écrit par : Syl. | 20/08/2014

Quelle autre saga Syl? Je suis preneuse...
J'ai bien aimé ce début de série. J'espère que la suite sera à la hauteur et que j'en apprendrais plus sur la fascinante Isabelle de France.

Écrit par : Claire | 20/08/2014

C'est un des rares de Paul Doherty que je n'ai pas aimé. Je l'ai lu deux fois, parce que je ne l'avais pas trouvé très fluide à ma 1e lecture, mais la 2e n'a pas arrangé les choses ^^ Pourtant, je connais et j'aime cette période. Je ne sais pas si tu as déjà lu ses autres séries mais je te les conseille.

Écrit par : Shelbylee | 20/08/2014

Il s'agit de mon premier Paul Doherty. Du coup, peut-être que j'en attendais moins que toi...
Contrairement à toi, je n'ai pas été désarçonnée par la fluidité...Et j'espère que la suite de la série sera à la hauteur.
Si tu as d'autres références ou séries à me conseiller du même auteur ou sur cette période, je suis preneuse.

Écrit par : Claire | 20/08/2014

Bien que je n'ai que des déceptions en romans du M-A depuis quelques temps, je note ce titre, tu as su comme toujours me donner envie !

Écrit par : Bianca | 27/08/2014

Les commentaires sont fermés.