Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2014

Les Fées de Charles Perrault

Les Fées

un conte de Charles Perrault

illustré par Charlotte Gastaut

les fées,charles perrault,charlotte gastaut,magnard,contes de ma mère l'oye,challenge il était une fois les contes de fées

"Il était une fois une veuve qui vivait seule avec ses deux filles. La plus âgée lui ressemblait trait pour trait: comme elle, elle était laide, méchante et menteuse. La mère et la fille étaient d'ailleurs si mauvaises que tout le monde les évitait. Au contraire, la plus jeune des sœurs n'était que douceur, gentillesse et grâce. Elle était belle comme le jour, aimable avec chacun et s'attachait toujours à faire plaisir à son prochain."

La mère préfère sa fille aînée qu'elle gâte à outrance. A l'inverse, elle a pour habitude de punir  sa cadette et de la faire travailler plus que de raison.

Parmi ses tâches, figure celle d'aller chercher de l'eau à une fontaine loin de la maison.

Un jour, alors qu'elle puise de l'eau, la cadette est abordée par une vieille femme qui lui demande gentiment à boire. La jeune fille accède à sa requête. Et est bien récompensée. En effet, la vieille femme se révèle être une fée déguisée qui lui confère un magnifique don: "à chaque parole que tu prononceras, il sortira de ta bouche une fleur ou une pierre précieuse".

La mère, stupéfaite par ces pierres précieuses et ces fleurs que produit sa fille cadette, enjoint son aînée à aller remplir la cruche. Mais cette dernière refuse de laisser boire une dame habillée richement. Mal lui en prend car il s'agissait d'un autre déguisement de la fée qui la punit: "à chaque parole que vous direz, il vous sortira de la bouche un serpent ou un crapaud"

Je ne continue pas le résumé de ce conte afin de vous laisser le plaisir de découvrir le sort de ces deux sœurs. J'aimais beaucoup cette histoire quand j'étais petite et j'ai été ravie de la retrouver dans cet album.

Les Fées est extrait du recueil des Contes de ma mère l'Oye. Bien qu'il ne comporte qu'une fée, il a gardé le titre de sa version orale où Perrault en avait mis en scène deux.

les fées,charles perrault,charlotte gastaut,magnard,contes de ma mère l'oye,challenge il était une fois les contes de fées

 Ici, ce n'est pas la marâtre qui maltraite, mais la mère. Et, comme dans Cendrillon, une sœur est préférée, alors qu'elle est loin de posséder tant les qualités physiques que morales de sa cadette.

Comme dans Cendrillon encore, une fée va jouer un rôle déterminant et changer le sort de l'héroïne. J'ai beaucoup aimé cette idée du don de la parole transformée en pierres précieuses et fleurs. Une manière d'extérioriser le caractère si agréable de cette jeune fille. Au contraire, les serpents et les crapauds symbolisent la nature mauvaise de l'aînée.

Le choix d'être au service ou non de l'autre va donc avoir des répercussions sur les destins des deux sœurs. Ainsi, Charles Perrault rappelle l'importance d'aider son prochain.

les fées,charles perrault,charlotte gastaut,magnard,contes de ma mère l'oye,challenge il était une fois les contes de fées

 Ce conte moral est ici sublimé par les illustrations de Charlotte Gastaut. Je n'ai pas encore eu l'occasion de vous parler d'elle mais je suis très admirative de son travail et je possède déjà dans ma bibliothèque plusieurs de ses albums.

Elle recourt à des oppositions de couleurs: aux teintes sombres des tenues de la mère et de l'aînée répond la blancheur de la robe de la plus jeune sœur. Comme à son habitude, les décors très riches et détaillés invitent au rêve. On se perd dans les images, on s'attarde sur chaque détail...

Bref, je vous recommande vivement cet album qui permet de découvrir un conte méconnu de Perrault et d'admirer la créativité de Charlotte Gastaut.

Billet dans le cadre du Challenge Il était une fois...les contes de fées.

 

les fées,charles perrault,charlotte gastaut,magnard,contes de ma mère l'oye,challenge il était une fois les contes de fées

 

Et si vous voulez faire un tour sur le blog de Charlotte Gastaut, voici le lien.

 

10/02/2014

Peau d'Ane

Peau d’Âne

un conte de Charles Perrault,

illustré par Miss Clara

peau d'ane.JPG

"Il était une fois un roi tellement aimé et respecté qu'on pouvait dire qu'il était le plus heureux de tous les rois. Son bonheur était encore confirmé par le choix qu'il avait fait d'une princesse aussi belle que douce; et ces heureux époux vivaient dans une union parfaite.

De leur mariage était née une fille,

douée de tant de grâces et de charmes,

qu'ils ne regrettaient pas de ne pas avoir d'autre enfant"

Malheureusement, la reine meurt, non sans avoir exigé au préalable une promesse de son époux

"Trouvez bon, avant que je meure, que j'exige une chose de vous: c'est que s'il vous prenait l'envie de vous remarier [...] [vous choisissiez] une princesse plus belle et mieux faite que moi"

Les années passent et, cédant à l'insistance de ses conseillers, le Roi se met en quête d'une nouvelle femme. Mais aucune n'est plus belle et mieux faite que l'ancienne reine.

Finalement, seule sa fille trouve grâce à ses yeux.

La princesse ne veut se résoudre à un tel sort et cherche conseil auprès de sa marraine, la fée Lilas. Mais toutes leurs exigences sont à chaque fois remplies (la robe couleur du temps, celle couleur de la lune, celle couleur du soleil et la peau d'âne)

Ne reste donc qu'un solution pour l'infortunée héroïne: s'enfuir du Palais.

peau d'ane 2.jpg

Je ne vous raconterai pas la suite de ce conte que vous devez sans doute connaître. Quand j'étais petite, il ne figurait parmi mes favoris. J'étais en effet terrifiée par ce père qui cherchait à épouser sa fille.

D'ailleurs, je crois que je ne m'y serai pas replongée si Bianca n'avait pas lancé son challenge Il était une fois et si elle n'avait pas présenté des albums illustrés par Miss Clara.

C'est une artiste dont j'admire beaucoup l’œuvre.

J'ai lu dans un article qu'elle a commencé dès l'âge de six ans à bricoler et à utiliser le papier ou le tissu pour faire des jouets, des poupées ou des livres qu'elle offrait à sa petite sœur.

Puis, après des études d'arts plastiques et neuf ans passés dans un studio photos, Miss Clara s'est lancée dans le travail du volume à partir de papier. Pour créer ses personnages, elle utilise tant du papier de soie que du carton. Ensuite après avoir photographié ses créations, elle retravaille les images à l'ordinateur.

miss clara.jpg

Je trouve que sa technique confère un aspect très féerique qui s'adapte tout à fait à l'ambiance des contes qu'elle illustre.

Ses personnages donnent l'impression de se mouvoir et donc de prendre vie.

De même, je suis restée bouche bée devant la minutie des tenues de chacun des protagonistes. Ainsi que la beauté des robes couleur de temps, couleur de la lune et couleur du soleil qui jouent un grand rôle dans l'intrigue. Je vous laisse juge...

couleur soleil.JPG

Bref, vous l'aurez compris: même si Peau d’Âne ne figure pas au nombre de mes contes préférés, je me suis laissée émerveiller par le talent de Miss Clara. Et je ne tarderai pas à me plonger dans un autre de ses albums.

Si vous voulez aller faire un tour sur son blog, c'est par ici.

Magnard, 2007, 50 pages, 14 €

Billet dans le cadre du challenge Il était une fois...les contes de fées

 

challenge contes de fées.jpg