Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2013

Le Journal du Colonel Brandon

Le Journal du Colonel Brandon

de

Amanda Grange

journal du colonel brandon,amanda grange,milady,collection pemberley,littérature para austenienne,journal intime d'un héros de jane austen,roman sous forme de journal intime

"1778

J'ai cru que les vacances n'arriveraient jamais, me voici enfin en route vers la maison.

-N'oubliez pas que vous êtes invité chez nous en août! m'a crié Leyton en montant en voiture

-Je m'en souviendrai"

James Brandon, 18 ans, jeune étudiant à Oxford, revient pour les vacances d'été à Delaford, la maison familiale. Il a hâte de retrouver Eliza, la pupille de son père qu'il a toujours aimé "aussi loin qu'[il] se souvienne"

Emportés par la joie des retrouvailles, James et Eliza se fiancent en secret. Mais le père du jeune homme nourrit d'autres projets. Il contraint ainsi Eliza à épouser son fils aîné, l'héritier de Delaford, un noceur alcoolique.

Le coeur brisé, James s'engage dans l'armée et part aux Indes pendant de longues années.

journal du colonel brandon,amanda grange,milady,collection pemberley,littérature para austenienne,journal intime d'un héros de jane austen,roman sous forme de journal intime

Auteure anglaise, Amanda Grange s'intéresse depuis l'adolescence aux oeuvres de Jane Austen et de Georgette Heyer. Cette passion pour l'univers austenien l'a notamment conduite à imaginer les journaux intimes des héros de la grande écrivaine. J'en ai déjà lu deux dont je vous ai précedemment parlé: celui de Mr Darcy (paru en novembre 2012 chez Milady dans la collection Pemberley) et celui de Mr Knightley (qui sera prochainement publié en France par le même éditeur). Ces romans m'avaient fait passer un très agréable moment de lecture. Aussi, lorsque j'ai vu celui-ci en librairie, je n'ai pas hésité longtemps à l'acheter ni à l'entamer.

journal du colonel brandon,amanda grange,milady,collection pemberley,littérature para austenienne,journal intime d'un héros de jane austen,roman sous forme de journal intime

Cette fois-ci, l'écrivain nous dépeint le destin du colonel Brandon. Ce qui m'a immédiatement plu, c'est le temps qu'elle consacre au passé de ce héros (un peu plus d'un tiers du volume). Alors que dans Raisons et sentiments, nous apprenions par bribes et sans vraiment s'appesantir les drames de sa jeunesse, ici, nous pouvons mieux comprendre ce qui a poussé le colonel à devenir ce personnage morose qui ne séduit pas d'emblée.

Je me suis immédiatement attachée à ce jeune adolescent follement épris de son amie d'enfance et qui aspire à l'épouser (il m'a fait penser à Marianne Dashwood au moment de sa rencontre avec Willoughby). Malheureusement, son père en a décidé autrement. James Brandon tente de s'opposer et de prendre la fuite avec sa dulcinée. Mais une servante les dénonce. James est envoyé chez sa grand-tante et Eliza contrainte de se marier.

Ce drame amoureux est très bien traité par Amanda Grange et permet de comprendre le comportement futur du colonel. Il illustre également à merveille une des réalités sociales de l'Angleterre de cette époque: la majorité des unions se fondent sur des intérêts financiers.

L'idée de faire rejoindre l'armée au protagoniste principal et de l'envoyer aux Indes m'a semblée bonne. Ainsi, nous en apprenons un peu plus sur les conditions de vie des soldats...

Les années passent et le colonel retrouve sa dulcinée, que la vie n'a pas épargnée. Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'oeuvre originale, je n'en dirai pas plus de peur de gâcher votre plaisir. Mais cet épisode et ses conséquences donne une nouvelle fois l'occasion de mieux saisir les contraintes sociales de l'époque.

Puis, nous arrivons à 1796, une année où le colonel Brandon du haut de ses 36 ans fait figure d'homme d'âge mûr qui devrait se marier et avoir un héritier. Mais surtout  une année où il va faire la connaissance de la famille Dashwood.

C'est donc à ce moment-là que le journal rejoint l'histoire développée dans le roman de Jane Austen. Comme dans les autres journaux intimes, l'auteure entremêle habilement les scènes et répliques du texte primitif et celles qu'elle imagine.

journal du colonel brandon,amanda grange,milady,collection pemberley,littérature para austenienne,journal intime d'un héros de jane austen,roman sous forme de journal intime

De plus, certains épisodes clés sont redécouverts par les yeux du colonel Brandon et s'en trouvent parfois enrichis. Je fais notamment référence à la soirée où Marianne joue pour la première fois du piano, à celle du pique-nique, à celle du bal londonien où la jeune femme revoit Willoughby...

journal du colonel brandon,amanda grange,milady,collection pemberley,littérature para austenienne,journal intime d'un héros de jane austen,roman sous forme de journal intime

J'ai également beaucoup apprécié de voir plus explorée la complicité entre notre héros et Miss Dashwood.

Certains personnages sont resssortis aussi grandis de ce roman. Je pense à Mrs Jennings, souvent vue comme une commère et qui se révèle plus profonde.

Ce qui m'a frappé aussi dans ce journal intime, c'est l'amélioration de la qualité de l'écriture. Je ne sais pas si Amanda Grange a changé de style ou si cette transformation est dûe à la traduction. Mais j'ai trouvé les tournures, les expressions...plus en accord avec l'époque.

Bref, vous l'aurez compris: ce journal m'a beaucoup plu. Le fait qu'il soit étendu sur une aussi longue période (20 ans) nous donne la possibilité de mieux suivre l'évolution de ce héros. Si vous voulez voir sous un autre jour ce personnage, n'hésitez donc pas à vous plonger dans ce livre.

Milady, 2013, collection Pemberley, 380 pages

journal du colonel brandon,amanda grange,milady,collection pemberley,littérature para austenienne,journal intime d'un héros de jane austen,roman sous forme de journal intime

Lu dans le cadre du challenge austenien et du challenge God save the livre 2013. journal du colonel brandon,amanda grange,milady,collection pemberley,littérature para austenienne,journal intime d'un héros de jane austen,roman sous forme de journal intime


 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Je viens à l'instant de terminer ce roman et comme toi, j'ai beaucoup aimé !
Par contre, c'est bizarre mais je ne le voyais pas s'appeler James, mais bon on se fait ces petites idées quand on lit un livre et après on en démords plus !

Écrit par : livresdeceline | 20/02/2013

C'est étonnant Céline car je me suis fait la même réflexion que toi en débutant le roman. Je lui aurai vu un prénom plus compliqué...
Je suis contente que tu aies aussi aimé cet ouvrage. Un très bon moment de lecture! Même si ce n'est pas mon héros préféré de Jane Austen, je me demande si ce journal par Amanda Grange n'est pas le plus abouti.

Écrit par : Claire | 20/02/2013

La littérature post austennienne a l'air de te combler. Quant à moi il faut déjà que je lise P & P et le reste de l'oeuvre de Jane Austen !

Écrit par : Bianca | 20/02/2013

Jane Austen a écrit, malheureusement, si peu de romans...
Du coup, c'est toujours un plaisir quand je peux me plonger dans de la bonne littérature para austenienne.
J'ai hâte de voir ton avis sur Pride and Prejudice. Et je pense que Persuasion te plaira beaucoup.
Si tu veux qu'on programme une lecture commune autour d'un des romans de Jane Austen dans l'année...
Biz

Écrit par : Claire | 24/02/2013

Toi et Céline vous faites la paire! ;) Vous me donner sacrément envie! Vivement que je le reçoive! Je n'ai jamais lu le roman original mais j'ai découvert ce personnage à travers différentes adaptations et vraiment je l'aime beaucoup. Il est à la fois sensible et fort. ;)
Bonne soirée!

Écrit par : Fanny | 21/02/2013

J'ai vu que tu avais reçu ce livre, Fanny. J'espère que tu prendras autant de plaisir à sa lecture que moi et Céline.
Oui, le colonel Brandon, même si ce n'est pas mon héros austenien, se révèle un personnage fort, doté d'une grande sensibilité qui s'accorde à merveille à celle de Marianne.

Écrit par : Claire | 24/02/2013

Ce livre me fait très envie, et ta chronique me donne encore plus envie de le découvrir ! Surtout que j'avais adoré Raison Et Sentiments et le personnage du Colonel Brandon ^^ Je viens de découvrir ton blog grâce à Hellocoton et je l'aime déjà beaucoup ! Bonne continuation =)

Écrit par : Alison Mossharty | 24/02/2013

Je suis ravie de t'avoir donné envie de te plonger dans ce roman. J'espère qu'il te plaira autant qu'à Moi!
Merci beaucoup pour tes compliments et ta visite!
A bientôt!

Écrit par : Claire | 24/02/2013

Merci Claire de me permettre, à travers tes découvertes littéraires para-austiniennes, de continuer à rêver à d'autres romans qu'auraient pu écrire cette grande dame anglaise. Même si le charme de Brandon n'égale pas le charisme de Darcy, il complète bien la galerie des héros austiniens par sa dévotion à Marianne. j'ai hâte de me plonger dans ce livre !

Écrit par : Luciole | 24/02/2013

Bon, il semble que je sois la seule à avoir un peu moins enthousiaste.

Écrit par : Alice | 27/02/2013

Les commentaires sont fermés.