Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2014

Sarah Thornhill de Kate Greenville

Sarah Thornhill

de

Kate Greenville

sarah.jpg

"L'Hawkesbury était un joli fleuve, large et tranquille; son eau verte ridée, ses falaises dorées par le soleil, les oiseaux perchés dans ses arbres comme le linge d'une lessive étendue. En cette douce matinée paisible, les casuarinas chuchotaient et, dans les reflets sur l'eau, le monde se tenait sur la tête.

On nous appelait la colonie de la Nouvelle-Galles du Sud. Ça ne m'a jamais plu. Nous sommes pas rien de nouveau. Nous sommes nous.

C'était sur l'Hawkesbury que venait les bannis. Dès qu'ils retrouvaient leur liberté, c'est là qu'ils partaient. Quatre-vingt kilomètres de Sydney et pas l'ombre d'un magistrat ou d'un constable. N'importe qui pouvait se choisir un lopin de terrain et se monter une cabane, sans un regard en arrière"

Ainsi débute le récit de Sarah Thornhill, une jeune femme née au début du 19ème siècle, non loin de Sydney.

Elle est fille cadette d'un banni qui a monté sa propre entreprise fluviale et prospéré. Comme sa mère est décédée alors qu'elle était toute jeune, elle a été élevée par Ma, une femme autoritaire et fière de ses origines.

On suit les jeux de ses premières années, on la voit tomber amoureuse de Jack, l'ami de son frère et son compagnon d'expédition.

Le temps passe et un jour, quand il revient de voyage, leurs rapports évoluent.

"C'était rien du tout. Un silence qui a duré un battement de cœur et les yeux de Jack plongés dans les miens. Mais ce rien voulait dire: tout est différent à présent"

Une idylle se noue entre eux. Mais peut-elle résister au poids des préjugés et au souvenir des anciens occupants aborigènes massacrés?

kate greenville.jpg

J'avais déjà entendu parler de la romancière Kate Grenville mais je n'avais jamais eu l'occasion de croiser un de ses ouvrages. Aussi, je remercie vivement Anne-Sophie et les éditions Métailié pour cet envoi.

J'ai beaucoup apprécié la structure narrative de ce livre. L'auteure a opté pour le "je" de Sarah Thornill et je trouve que cela souligne bien l'idée de cet apprentissage que subit l'héroïne au fil des pages.

Dès son plus jeune âge, dans un monde où tout se veut nouveau, où on prétend oublier les origines de chacun tout en les rappelant sans cesse, Sarah se pose des questions et tente de percer certains mystères. Celui de son aîné prétendument disparu. Celui de ces Noirs qui rejettent son père...

De même, elle entend mener son existence comme elle le souhaite. C'est pour cette raison qu'elle se lance dans une idylle avec Jack. Mais sa famille s'oppose et Sarah doit trouver une autre voie vers l'indépendance.

Ce personnage ne peut laisser indifférent. Kate Grenville en a fait une héroïne profondément libre, généreuse, passionnée, exigeante...

On la voit évoluer dans sa famille, puis partir dans l'Australie plus profonde. Sans oublier un périple au pays des Maoris.

On en apprend ainsi beaucoup sur la vie de ces colons, souvent anciennement condamnés, sur leurs codes sociaux, sur leur rejet des autochtones...

Bref, vous l'aurez compris: Sarah Thornhill constitue un beau portrait de femme et m'a donné très envie de me plonger dans les autres ouvrages de Kate Grenville. Si vous appréciez les romans d'apprentissage dépaysants, je pense que vous serez conquis par ce titre.

Editions Metailié, mai 2014, 256 pages

Commentaires

Je ne connaissais ni ce titre ni cette romancière mais ce que tu en dis est comme toujours très tentant !

Écrit par : Bianca | 24/05/2014

Merci Bianca!
C'est un livre réussi qui permet de découvrir un pan de l'histoire de l'Australie. Et j'ai beaucoup aimé cette héroïne.
Si tu veux, je pourrais te l'envoyer en livre voyageur.

Écrit par : Claire | 25/05/2014

J'ai repéré ce livre, mais tu ne parles pas de l'arrière-plan historique ? Il est important, non ?

Écrit par : maggie | 25/05/2014

Dans ce roman, je trouve qu'on en apprend beaucoup sur les colons, leur passé, leur mode de vie, sur leurs affrontements avec les populations autochtones et sur le choc des cultures.
En revanche, je n'ai pas été marquée par des dates ou des réflexions sur la situation politique...
Mais je suis ressortie de ma lecture avec une meilleure idée de ce que pouvait être la vie dans la Nouvelle-Galles du Sud au début du 19ème siècle et j'ai trouvé cela très intéressant.
J'espère avoir répondu à ta question Maggie. Sinon, n'hésite pas.

Écrit par : Claire | 25/05/2014

J'ai apprécié moi aussi cette belle histoire. Initiation d'une jeune fille dans un pays neuf en proie aux difficultés de la colonisation.

Écrit par : Jostein | 25/05/2014

Oui, c'est une belle histoire d'initiation. Je ne connaissais rien à cette partie de l'histoire, à la colonisation de l'Australie et j'ai beaucoup aimé cette héroïne.

Écrit par : Claire | 25/05/2014

Comme Bianca, je ne connais ni ce titre, ni cette auteure mais tu me donnes envie de découvrir les deux :)

Écrit par : Tasse de culture | 25/05/2014

Je suis ravie d'avoir su te donner envie Céline. J'espère que tu auras l'occasion de découvrir ce roman.

Écrit par : Claire | 03/06/2014

Les commentaires sont fermés.