Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2014

La Ballade de Lila K. de Blandine Le Callet

La Ballade de Lila K.

de

Blandine Le Callet

 

ballade de lila k,blandine le callet,livre de poche,roman d'anticipation,roman d'apprentissage,littérature française

"Dans la vie, il y'a toujours un avant, un après, vous avez remarqué? Avec entre les deux, une cassure franche et nette, heureuse ou malheureuse-c'est une question de chance. Elle ne peut pas sourire à tout le monde, évidemment. Je suis sûre que personne n'y échappe."

Pour Lila, la rupture s'est produite quand des hommes l'ont arrachée à sa mère et l'ont emmenée dans un centre pédagogique.

Dans cette société futuriste de 2100 où chaque activité est encadrée, normée, épiée, elle a dû réapprendre les gestes du quotidien, le contact avec les autres...Elle a grandi, a été accompagnée par des tuteurs, est devenue savante...

Mais elle n'a jamais oublié son objectif principal: celui de retrouver sa mère.

Jusqu'au jour où...

ballade de lila k,blandine le callet,livre de poche,roman d'anticipation,roman d'apprentissage,littérature française

De Blandine Le Callet, je connaissais Une pièce montée, un roman que j'avais découvert à sa sortie et beaucoup apprécié et le premier tome de la bande dessinée Médée. Mais je ne m'étais jamais lancée dans La Ballade de Lila K., malgré les très bons échos que j'en avais eus. Aussi, quand ma copinaute Bianca m'a proposé cette LC, je n'ai pas hésité longtemps avant de me lancer.

J'ai commencé cet ouvrage hier soir et je l'ai achevé cet après-midi. Avec son style toujours aussi percutant, l'auteure m'a happée dans l'univers qu'elle a imaginé.

Dans cette société de 2100, il existe une forte scission entre l'intra-muros et la Zone, divisée en de nombreux districts réputés dangereux.

Dans cette société, chaque acte de la vie humaine est réglementé: le travail, la sexualité, la reproduction....

Dans cette société, des caméras surveillent et enregistrent en permanence tout.

Dans cette société, les livres sont perçus comme extrêmement dangereux. Les manipuler sans gants est réputé mortel et on tâche de les faire disparaître petit à petit pour les remplacer par des fichiers pour grammar books.

Dans cette société, Lila, profondément asociale et marquée par la séparation avec sa mère, tente de trouver sa place. On la suit ainsi de 4 à 21 ans.

Sur son chemin, elle croise plusieurs personnes: M. Kauffmann, Lucienne, Fernand, Justinien...et ce mystérieux "vous", destinataire de sa confession. Même si certaines rencontres vont se révéler plus déterminantes que d'autres, chacune va lui permettre de s'ancrer plus dans la vie et de se rapprocher des autres.

"On passe sa vie à se construire des barrières au-delà desquelles on s'interdit d'aller: derrière, il y'a tous les monstres qu'on s'est créés. On les croit terribles, invincibles, mais ce n'est pas vrai. Dès qu'on trouve le courage de les affronter, ils se révèlent bien plus faibles qu'on les imaginait. Ils perdent consistance, s'évaporent peu à peu. Au point qu'on se demande, pour finir, s'ils existaient vraiment."

Je me suis attachée à cette héroïne atypique, à son parcours hors du commun. J'ai aimé la voir évoluer, s'humaniser au contact de cette galerie de personnages secondaires réussis.

J'ai attendu ses retrouvailles avec sa mère, émue de la force des sentiments qu'elle éprouvait toujours pour elle au bout de quinze ans. J'ai guetté les explications qui justifiaient leur isolement.

Cependant, le destin de Lila n'a pas constitué le seul attrait de ce roman. En effet, je me suis particulièrement intéressée à la vie en 2100. Reprenant des thématiques chères aux œuvres de science-fiction, à l'instar de la surveillance des caméras ou de la dangerosité des livres (l'ombre de George Orwell et de Ray Bradbury n'était jamais loin), Blandine Le Callet a su créer un monde qui fait froid dans le dos.

Surtout qu'il ne paraît pas improbable. Je ne sais pas si cela tient au fait qu'elle utilise des lieux que nous connaissons déjà: Paris, la banlieue, la BNF à Tolbiac ou qu'elle accentue des phénomènes déjà en cours (les livres papier scannés et détruits...).

On sort de ces pages, un peu hagards et la tête pleine de réflexions sur le moyen d'éviter de telles dérives.

On sort également de ces pages profondément émus par cette intrigue qui sait si bien parler d'amour, d'amitié, de pardon, d'espoir, de deuil...et de vie.

"C'est cela sans doute, faire son deuil: accepter que le monde continue, inchangé, alors même qu'un être essentiel à sa marche en a été chassé. Accepter que les lignes restent droites et les couleurs intenses. Accepter l'évidence de sa propre survie."

Bref, vous l'aurez compris: j'ai adoré La Ballade de Lila K. Et je pense que cette lecture va continuer à m'accompagner pendant les prochains jours.

 

ballade de lila k,blandine le callet,livre de poche,roman d'anticipation,roman d'apprentissage,littérature française

 

Le Livre de Poche, 2012, 354 pages, 7,10 €

Billet dans le cadre d'une lecture commune avec Bianca et Yuko

Et pour finir, je vous mets en bonus un lien vers Summertime, cette magnifique chanson qui joue un rôle si important dans les souvenirs de Lila.


Commentaires

Quel billet magistral Claire, bien meilleur que le mien. Comme toi j'ai adore l'histoire et l'héroïne. Ce futur fait froid dans le dos car il est possible malheureusement. Ça me donne envie en tout cas de lire les autres romans de Blandine Le Callet

Écrit par : Bianca | 29/05/2014

Merci Bianca pour le compliment mais tu es trop modeste car ton billet est comme d'habitude vraiment excellent et tentera nombre de tes lecteurs.
Ce monde fait froid dans le dos,en effet. Surtout car il est tellement possible. Et quand on pense que dans ce monde, les bibliothécaires contribuent à la destruction des livres papier...
J'avais bien aimé une pièce montée, son premier roman, des points de vue croisés sur un mariage. Et la bande dessinée médée est une vraie réussite. J'espère que tu pourras les trouver.
A bientôt pour une prochaine LC. Biz

Écrit par : Claire | 29/05/2014

Quelle magnifique chronique ! je note le titre pour ne pas oublier, car ce livre a l'air vraiment très interessant, bien qu'un peu perturbant...

Écrit par : roxou06 | 30/05/2014

Les commentaires sont fermés.