Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2014

Un Eté avec Louise

Un Été avec Louise

de

Laura Moriarty

un été avec louise.JPG

"La première fois que Cora entendit le nom de Louise Brooks, elle attendait la fin d'une averse dans une Ford T garée devant la bibliothèque municipale de Wichita. Si Cora avait été seule et avait eu les mains libres, elle se serait peut-être élancée à travers la pelouse pour gagner l'escalier de pierre de la bibliothèque. Mais ce jour-là, avec son amie Viola Hammond, elles avaient passé la matinée à faire du porte-à-porte dans leur quartier afin de collecter des livres pour la nouvelle salle de lecture dédiée aux enfants, et le fruit de leurs efforts conséquents se trouvait à l'abri, et au sec, dans quatre caisses sur la banquette arrière"

Août 1922, Cora Carlisle entend parler pour la première fois de Louise Brooks, une adolescente de 15 ans qui souhaite suivre des cours dans une académie de danse renommée de New York mais ne peut s'y rendre sans un chaperon.

Alors que rien ne l' y obligeait, Cora se propose de remplir cette mission. Et la voilà embarquée à l'autre bout des États-Unis avec une jeune fille que rien n'arrête dans ses désirs et qui ne se soucie guère des conséquences de ses actes sur sa réputation.

Choc des cultures...Choc des générations...Ou comment cinq semaines vont faire évoluer ces deux personnages féminins...

louise brooks.jpeg

J'avais remarqué ce roman sur l'excellent blog de ma copinaute Bianca. De même, une de mes collègues me l'avait très fortement conseillé. Aussi, quand je l'ai vu passer à la banque de prêt, je n'ai pas hésité longtemps avant de l'emprunter et de me lancer dans ce voyage.

J'ai beaucoup apprécié le principe d'utiliser ces deux protagonistes principaux (Cora et Louise) pour illustrer deux visages de la femme au début des années 20. Autant Cora paraît incarner la génération passée, celle qui se soucie des convenances, du regard des autres, celle qui persiste à se coiffer de lourds chignons et à revêtir des corsets, autant Louise symbolise le futur avec sa coupe à la garçonne, sa silhouette libérée de toute entrave et son désir de profiter de sa vie comme bon lui semble, loin de tout diktat.

Forcément, avec deux personnages aussi antagonistes, la cohabitation ne s'annonce pas aisée. Ce qui permet au lecteur d'assister à de nombreuses scènes très drôles où Louise bouscule quelque peu Cora dans ses habitudes (je pense notamment à celle du repas en compagnie de deux inconnus dans le wagon-restaurant)

Cora nous amuse avec ses principes un peu datés. Mais, bien vite, quand on creuse un peu en profondeur derrière ce vernis policé, se dessine le portrait d'une femme blessée par les épreuves de la vie. En effet, si elle a choisi d'accompagner Louise à New York, c'est pour retrouver la trace de sa vraie mère. Une enquête sur ses origines qui va la mener sur des chemins qu'elle n'aurait pas soupçonnés.

On s'attache à elle et on aime la voir évoluer au fil des pages, s'affranchir en secret de certains usages et connaître le bonheur.

Le mot secret revêt d'ailleurs une importance primordiale tout au long des chapitres. Dans cette société américaine des années 20 en pleine mutation, il existe de nombreux tabous. Notamment autour des origines ou de la sexualité. Le mari de Cora et Louise vont en faire les frais.

Comme vous l'aurez deviné, un autre intérêt de ce roman réside dans la découverte de la vie de Louise Brooks. J'avais déjà entendu parler de cette actrice sans jamais avoir regardé un de ses films et je dois avouer que j'ai été stupéfaite par son destin.

En revanche, j'ai moins accroché avec toute la partie finale, après le retour de New York. En effet, Laura Moriarty a décidé de retracer en quelques chapitres tous les événements capitaux de l'existence de Cora. Et cette accélération dans le rythme de la narration ne m'a pas beaucoup plu. J'ai eu l'impression que tout était précipité, ce qui m'a dérangé.

Bref, vous l'aurez compris: Un été avec Louise constitue un intéressant portait de femme et permet de passer un bon moment de lecture.

Fleuve Noir, 2013, 405 pages

Billet dans le cadre des challenges Au service de...et Un pavé par mois

challenge au service de.jpgchallenge un pavé par mois.jpg

 

 

Commentaires

Quel beau billet Claire, encore une fois ! Heureusement que je l'ai déjà lu sinon j'aurai le noter ! Comme tu le sais j'ai beaucoup aimé ce roman plus que toi, contrairement à toi la dernière partie m'a intéressée aussi

Écrit par : bianca | 25/11/2014

Merci beaucoup Bianca!
C'est ton billet qui m'avait donné envie de me lancer.
Je n'ai pas été conquise par cette dernière partie mais j'ai passé un bon moment en compagnie de ce roman.

Écrit par : Claire | 01/12/2014

Je l'avais lu dès sa sortie et j'avais beaucoup aimé cet ambiance et ces deux destins de femme, la fin ne m'avait pas gênée parce que je l'avais trouvée bien faite. Et rien à voir mais j'aime bien la couverture :-)

Écrit par : Onee-Chan (la bibli d'Onee) | 26/11/2014

Oui, tu as bien raison:la couverture est jolie.
La fin ne m'a pas autant convaincue que toi. Je l'ai trouvée bien imaginée mais j'ai regretté l'accélération et ces quarante ans de déroulé en si peu de pages. J'aurais aimé prendre plus le temps avec certaines évolutions...

Écrit par : Claire | 01/12/2014

Je l'avais lu au moment de sa sortie, je l'ai bien aimé sans plus. Je m'attendais à quelque chose de plus centré sur le cinéma mais finalement il s'intéresse plus à la chaperone qu'à Louise Brooks. L'histoire de l'héroïne est loin d'être intéressante mais j'ai trouvé que dans sa dernière partie surtout, le roman était un peu trop fourre-tout. L'auteur a voulu traiter trop de problématiques à la fois selon moi ...

Écrit par : Emjy | 26/11/2014

Je savais déjà (après avoir lu quelques billets) que l'intrigue était plus centrée sur la chaperonne que sur Louise Brooks. Du coup, je n'ai pas été déçue.
En revanche, j'ai regretté, comme toi, que la dernière partie soit aussi fourre-tout et qu'elle soit autant en accéléré.
C'est un roman qui fait passer un bon moment mais il manque certains éléments pour le transformer en coup de cœur ou le rendre inoubliable.

Écrit par : Claire | 01/12/2014

Un chouette livre à s'offrir et à offrir donc :)

Écrit par : vivelaroseetlelilas | 26/11/2014

Un chouette livre à découvrir en effet, dans le sens où il fait passer un bon moment.
Après, il n'est pas inoubliable et je te conseillerai plutôt Mme Hemingway de Paula McLain sur cette période des années 20.

Écrit par : Claire | 01/12/2014

Les commentaires sont fermés.