Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2014

Ces livres que je n'ai pas chroniqués au mois de novembre

Ces livres que je n'ai pas chroniqués au mois de novembre

books winter.jpg

Me voici de retour avec ce billet autour des livres que je n'ai pas chroniqués au mois de novembre.

meurtre au ritz.jpg

Commençons par une enquête policière située en 1898 à Paris, au moment où l'affaire Dreyfus occupe tous les esprits. Le Ritz est en pleine effervescence à quelques jours de son inauguration. Mais le corps d'une femme est retrouvé pendu dans les chambres froides du palace parisien. César Ritz et ses conseillers décident de dissimuler le cadavre et chargent Quentin Savoisy, le filleul d'Auguste Escoffier de mener discrètement une enquête.

A la suite de ce détective amateur, nous allons en apprendre beaucoup sur les coulisses de la haute gastronomie, sur l'univers des hôtels de luxe. Ses investigations vont également amener le lecteur à découvrir le climat politique de l'époque, marqué par les affrontements autour du cas Dreyfus, les attentats anarchistes...

Michèle Barrière se livre donc à une radioscopie de la société française au tournant du 20ème siècle. Et j'ai trouvé cette partie très intéressante. Tout comme j'ai adoré la mise en scène de somptueux repas et l'historique de certaines recettes.

En revanche, j'ai moins adhéré à l'intrigue criminelle, dans le sens où elle ne m'a pas semblé palpitante. De plus, elle se trouve souvent en retrait par rapport à la description de la vie à cette époque ou par rapport aux détails du quotidien du héros journaliste et de sa compagne féministe.

Dommage mais je pense que je me replongerai quand même dans un des autres ouvrages de cet auteur. Je suis notamment tentée par sa série sous le règne de François Ier.

meurtre en sous-sol.JPG

Après le luxe ostentatoire du Ritz, place au brouillard londonien et à mon premier Patricia Wentworth. Je dois avouer que j'ai choisi ce titre un peu par hasard. Dès les premières pages, on plonge en plein mystère. Imaginez un peu: une jeune femme se réveille dans une maison dont elle ne connait rien. Elle ne sait pas qui elle est. Elle ne sait pas d'où elle vient. Elle sait seulement qu'elle s'appelle Anne. Et au bas de l'escalier de la cave où elle reprend conscience, gît le corps sans vie d'une autre jeune femme. Le premier instant de stupeur passé...Anne décide de partir au plus vite et lors de sa fuite éperdue, croise Miss Silver. De fil en aiguille, elle va parvenir à élucider tous les secrets qui entourent ce meurtre et guérir de son amnésie.

J'ai trouvé l'idée de départ très bonne. Mais j'ai été déçue par son traitement. Tout paraît trop alambiqué et certaines scènes de tension tombent quelque peu à plat. De même, j'aurais aimé passer plus de temps avec Miss Silver, l'héroïne récurrente de la romancière et qui m'a quelque peu rappelé Miss Marple.

Malgré ces défauts évidents, ce livre demeure assez plaisant, surtout en raison de son atmosphère et de son humour so british.

Et, comme pour Michèle Barrière, je retenterai plus tard l'expérience Patricia Wentworth.

l'élite.jpg

Après cette escale "cosy", direction l'univers oppressant de l'Elite, premier tome d'une trilogie dystopique. Malencia Vale vient juste de recevoir son diplôme et rêve de pouvoir passer le Test, étape obligatoire pour une éventuelle entrée à l'Université. C'est donc avec une joie immense qu'elle apprend sa sélection avec trois autres camarades de sa colonie.

Arrivée dans l'établissement où elle va séjourner et tenter de réussir les épreuves, elle apprend avec horreur que personne ne peut échapper au Test et que seuls quelques candidats parviendront à atteindre leurs objectifs. Débute alors une guerre sans merci entre tous les participants.

Dès les premières pages, je me suis fait happer dans cet univers sombre et oppressant. Et que dire de l'intrigue? Dans la lignée de Hunger Games ou de Divergente, ce premier volet se révèle totalement captivant. Retournements de situation, trahisons, questions sans réponse, scènes d'action multiples, idylle amoureuse: tous les ingrédients sont réunis pour rendre cette lecture très agréable.

D'ailleurs, je ne suis pas passée loin du coup de cœur et j'attends avec impatience la suite pour confirmer tout le bien que je pense de cette nouvelle série dystopique.

 

 

Commentaires

Je suis contente que tu ai découvert Patricia Wentworth, j'aime beaucoup ses romans à l'ancienne, c'est une série que l'on pourrait lire ensemble après les Pitt.j'ai découvert Michèle Barrière cet été et comme toi j'avais regretté la faiblesse de l'intrigue policière mais le volet historique réussi me donne envie de la lire à nouveau

Écrit par : bianca | 03/12/2014

Pourquoi pas pour les Patricia Wentworth? Même si je dois avouer que pour l'instant, je n'ai pas été aussi conquise que par le premier de la série des Pitt.
En effet, la partie historique était très réussie dans le Michèle Barrière. C'est pour cette raison que je me plongerai dans un autre prochainement.

Écrit par : Claire | 04/12/2014

Clairement, le dernier n'est pas pour moi. Mais je me note pour plus tard (soit dans une autre vie ? ;)) les deux autres titres. Je n'adhère pas tjs à Michèle Barrière, mais si tu as aimé celui-ci, ça vaut le coup de le tenter !

Écrit par : vivelaroseetlelilas | 03/12/2014

Tu en as lu d'autres de Michèle Barrière? Lesquels? Le terme "aimer" est un peu fort. Disons que j'ai été intéressée par tout le volet gastronomie, hôtel de luxe et analyse des forces politiques de l'époque. En revanche, l'intrigue policière ne m'a pas accroché.
Wentworth, c'est cosy, c'est so british...Et j'aime bien ses atmosphères.
Quant au dernier, je me doutais bien que ce n'était pas ta tasse de thé ;)

Écrit par : Claire | 04/12/2014

Patricia Wentworth est une auteure que je souhaite découvrir aussi. J'espère en avoir l'occasion prochainement ! L'élite me tente bien aussi... Peut-être fera-t-il parti de nos futures acquisitions ? ;)

Écrit par : Tasse de culture | 04/12/2014

J'espère que l'élite fera partie de vos prochaines acquisitions. Ce roman m'a vraiment tenu en haleine et j'ai hâte de connaître la suite!
Quant à Wentworth, je pense que tu apprécierais l'atmosphère so british ;)

Écrit par : Claire | 04/12/2014

Il est plaisant de voir que certains reçoivent des réponses a leurs commentaires.

Écrit par : maurice | 05/12/2014

Oui, certains reçoivent des réponses à leurs commentaires. Et je suis tellement contente que tu aies écrit celui-ci, sinon nous n'aurions pas eu ce dernier échange...Ton regard sur mes billets, nos échanges autour de nos lectures...vont tellement me manquer. Tu vas tellement me manquer...

Écrit par : Claire | 05/01/2015

Les deux premiers vont certainement me passer entre les mains, ma mère est "fan" de ces deux auteurs et achètent tous leurs romans ! Je les lis après elle toujours avec plaisir.

Écrit par : Albertine | 17/12/2014

Tu me diras ce que tu en penses alors. C'était mon premier Michèle Barrière et je crois que, même si je n'ai pas eu un coup de cœur, je me lancerai dans un autre.
Et ce ne sera certainement pas mon dernier Wentworth non plus.

Écrit par : Claire | 05/01/2015

Les commentaires sont fermés.