Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2015

La Fille du train de Paula Hawkins

La Fille du train

de

Paula Hawkins

fille du train.jpeg

"Elle est enterrée sous un bouleau argenté, en bas, près de l'ancienne voie ferrée, sa tombe indiquée par un cairn. Ce n'est guère plus qu'une pile de cailloux, au fond. Je ne voulais pas attirer l'attention sur sa dernière demeure, mais je ne pouvais pas la laisser disparaître. Ici, elle dormira en paix, personne ne viendra la déranger, rien que le chant des oiseaux et le grondement des trains qui passent."

Chaque jour, Rachel prend le train à 8h04 et à 17h56. Chaque jour, elle est assise à la même place et chaque jour, elle observe lors d'un arrêt une jolie maison. Elle aime imaginer le quotidien de ses deux locataires, un couple de jeunes trentenaires qu'elle a baptisé Jess et Jason.

Un matin, elle s'aperçoit que la femme, profitant de l'absence de son conjoint a invité un inconnu, vraisemblablement son amant.

Cette découverte la plonge dans un marasme d'émotions. Et lui rappelle de mauvais souvenirs. En effet, elle a aussi été victime de tromperie.

Puis, un soir, au journal télévisé, elle apprend la disparition de Jess alias Megan Hart.

Elle décide alors de mener sa propre enquête, au risque de convoquer ses vieux démons...

paula hawkins.jpg

J'avais entendu beaucoup de bien de ce polar anglais depuis sa sortie. Aussi, quand je l'ai vu passer à la médiathèque où je travaille, j'ai eu envie de m'y plonger.

Dès le début, le mystère est instauré, avec cette évocation par un meurtrier (femme ou homme, rien ne le dit) d'une tombe.

Ensuite, une voix retentit. Celle de Rachel. La fille du train. Depuis quatre ans, la vie de cette héroïne s'est transformée en un véritable enfer. Alcoolique, elle a perdu son mari et son travail. Elle vit sur son épargne mais part tous les matins à Londres pour faire croire à sa colocataire que tout se passe bien.

Un de ses plaisirs pendant ses trajets: regarder les maisons et rêver l'existence des habitants.

"Deux fois par jour, je bénéficie d'une fenêtre sur d'autres vies, l'espace d'un instant. Il y a quelque chose de réconfortant à imaginer la vie des inconnus, à l'abri chez eux. "

Elle adore notamment broder des histoires autour d'un couple: Jess et Jason. Un couple qu'elle définit comme modèle. Jusqu'au jour où le voile des apparences se déchire et où elle devine la liaison de Jess.

Et si ce passe-temps a priori anodin devenait une obsession? Et si Rachel décidait d'entrer dans le quotidien de ces époux?

Cela pourrait prendre une tout autre ampleur. Surtout que notre héroïne boit beaucoup et peut se montrer violente et souffrir d'amnésie.

A cette voix s'entremêle une autre: celle de Jess/Megan. Une trentenaire également paumée et qui n'aime pas au fond son existence de banlieusarde au foyer. Pour tromper son ennui, elle recourt à différents moyens: aller chez un psy ou prendre un amant.

De même, une autre voix se fait entendre: celle d'Anna qui a remplacé Rachel auprès de son mari. Au fil des pages, on suit son train-train, entre son bébé, son époux et ses crises de méfiance/peur vis-à-vis de Rachel l'envahissante.

Trois journaux intimes pour trois protagonistes féminins. Que le train, puis la mort vont d'une certaine façon réunir.

Cette structure narrative chorale m'a fortement plu. Chaque récit éclaire le puzzle d'un regard différent. Et nous permet de ne jamais nous ennuyer.

Un des autres atouts de cet ouvrage réside dans l'élaboration des personnages. Souvent, je regrette que, dans les romans policiers, les caractères soient empreints de trop de manichéisme.

Là, il n'en est aucunement question. Tous ne sont pas faits d'un bloc. Au contraire, ils présentent des aspects à la fois attachants et glauques.

Les pages se tournent toutes seules, on est happés par cette atmosphère trouble, par ces voyages incessants en train.

Train pour aller de Londres à la banlieue, train aussi pour retrouver le fil de sa vie ou celui de la mémoire.

Car, aux blancs des récits se superposent ceux de l'esprit de Rachel. Qui a oublié bien des événements de la soirée de la disparition de Megan.

On se doute bien que si des éléments lui reviennent, le mystère va se dissiper. La tension monte...Jusqu'à un dénouement que, malheureusement, j'avais quelque peu anticipé.

Bref, vous l'aurez compris: la Fille du train constitue un polar réussi et efficace. Alors, laissez vous embarquer dans le wagon de Rachel, Megan et Anna.

Sonatine, 2015, 378 pages

Billet dans le cadre du mois anglais de Titine, Lou et Cryssilda.

mois anglais 2.jpg

 

Commentaires

J'ai lu un billet sur ce roman il y a quelques jours qui m'avait fait envie. Ton billet enfonce le clou : je pense que je le lirai !

Écrit par : Tasse de culture | 25/06/2015

Je viens de le commencer et je sens qu'il s'annonce bien !

Écrit par : Onee-Chan (la bibli d'Onee) | 25/06/2015

J'ai vu pas mal de chroniques positives sur ce polar qui m'intrigue du coup :)

Écrit par : La tête dans les livres | 25/06/2015

il ne fait pas partie de mes priorités mais pourquoi pas à l'occasion...

Écrit par : maggie | 26/06/2015

C'est bon je l'ai fini ! j'ai beaucoup aimé ce thriller qui a une trame relativement classique, mais avec un point de vue très original...je l'ai dévoré! par contre effectivement, j'avais deviné la fin, et j'ai d'ailleurs trouvé qu'elle n'était pas hyper bien ficelée, en deça de la qualité du reste du roman...mais comme tu dis c'est réussi et efficace :)
mon billet demain :)

Écrit par : Eva | 26/06/2015

Ce n'est VRAIMENT pas mon genre, mais une critique chez toi fait la différence, il se pourrait que je me laisse tenter par une lecture macabre ;)

Écrit par : vivelaroseetlelilas | 30/06/2015

Bonjour, saviez-vous que mon premier livre ÉTRANGES NOUVELLES vient de ressortir chez MON PETIT ÉDI-TEUR ?
C’est un recueil de 24 nouvelles, parfois drôles, étranges ou fantastiques dont, pour certaines, vous pourrez imaginer une fin. Disponible dans les bonnes et même mauvaises librairies… http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342037937

Écrit par : Jeanmi | 01/07/2015

Comme tu le sais j'ai été déçue par Les réponses qui a bénéficié d'un gros buzz tout comme ce titre, du coup je me méfie mais si à la rentrée je le trouve à la médiathèque je l'emprunterai sûrement puisqu'il t'a plu !

Écrit par : Bianca | 06/07/2015

Les commentaires sont fermés.