Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2013

Ces livres que je n'ai pas chroniqués au mois de septembre

Ces livres que je n'ai pas chroniqués au mois de septembre

catherine1.jpg

Comme vous vous en êtes peut-être rendu compte, j'ai traversé une petite panne de lecture et par conséquent, de blog. Depuis le 28 septembre, je n'arrivais pas à parcourir de romans et je ne pouvais plus écrire de billets...

Et puis, hier, l'envie est revenue. Je me suis plongée dans un Anne Perry et je suis retournée sur vos blogs. (quel plaisir de lire vos articles autour du RAT ou de vos dernières découvertes!)

Et j'ai souhaité renouer avec cette rubrique des livres que je n'ai pas chroniqués au mois de septembre.

Je vais commencer avec une nouvelle série pour adolescents, parue dans le collection Macadam chez Milan:

Le cercle des confidentes tome 1: Lady Megan de Jennifer McGowan.

LE-CERCLE-DES-CONFIDENTES-T1-Lady-Megan_ouvrage_large.jpg

Megan vit sous le règne d'Elizabeth Ière et appartient à une troupe de voleurs. Un jour, alors qu'elle dérobe la bourse d'un gentleman, elle est arrêtée et contrainte d'accepter le marché proposé par Lord Cecil. Elle devra mettre ses compétences au service de la reine et intégrer le cercle des jeunes femmes chargées de la protéger et de déjouer les complots qui la menacent.On soupçonne notamment les Espagnols de vouloir attenter à sa vie.

J'aime beaucoup les romans policiers historiques qui se déroulent sous le règne d'Elizabeth Ière (à l'instar de Dans l'ombre de la Reine de Fiona Buckley).

dans l'ombre de la reine.jpg

Aussi, je me suis précipitée sur cet ouvrage quand il est arrivé à la médiathèque et je l'ai dévoré.

Jennifer McGowan a su créer des héroïnes attachantes (chaque tome de la série se concentrera plus particulièrement sur l'une d'entre elles) et ressusciter l'ambiance qui devait régner à cette époque à la Cour anglaise.

Les fêtes se succèdent mais la mort n'est jamais loin. La reine est sans cesse surveillée et menacée.

De même, la romancière parvient avec habileté à entremêler la petite et la Grande histoire.

Bref, vous l'aurez compris: une œuvre réussie et il me tarde de pouvoir découvrir la suite (sans doute malheureusement dans un an)

maine-j-courtney-sullivan.jpg

En septembre, je me suis également plongée dans Maine de J. Courtney Sullivan. Suite aux billets de Bianca et de Céline, j'avais très envie de découvrir le second ouvrage de cette romancière américaine.

 A Cape Neddick, dans le Maine, Alice fait le tri dans sa maison de famille. Elle a décidé de la léguer à la légion de Marie de Saint-Michael et entend la vider avant l'arrivée de ses enfants pour les vacances.

Au même moment, Maggie, sa petite fille, prépare ses bagages en compagnie de son petit ami, Gabe. Elle a appris récemment qu'elle attendait un enfant de lui et espère que cette nouvelle va les rapprocher encore plus. Mais une énième dispute les conduit à la rupture.

Sa mère Kathleen réfléchit, quand à elle, sur le tournant qu'a pris sa vie. Après avoir rencontré de nombreuses difficultés tant dans sa vie maritale que familiale et sombré dans l'alcoolisme, elle a réussi à guérir et à entamer une nouvelle histoire avec Arlo. Et fondé avec lui une entreprise florissante de compost à base de vers de terre. Ayant pris ses distances avec les autres Kelleher, elle supporte de moins en moins les coups de fil de Anne-Marie, l'épouse de son frère Pat.

Cette dernière tente de toujours présenter une image parfaite. Elle s'est récemment prise de passion pour les maisons de poupée et participe à un concours mondial de fabrication de ces objets.

Ces quatre femmes vont se retrouver le temps d'un dernier été dans le Maine. L'occasion pour elles de s'affronter, de se découvrir...

J'ai beaucoup aimé la structure narrative chorale qui permet d'entendre ces quatre voix de femmes. Quatre protagonistes qui s'aiment ou s'énervent mais surtout se méconnaissent profondément. Quatre femmes qui inventent aux autres des destins qu'elles n'ont pas et qui tentent de dissimuler leurs propres failles.

On va de l'une à l'autre, on découvre peu à peu les secrets de famille enfouis et surtout, on ressort de ce séjour dans le Maine avec l'envie de retrouver ces héroïnes et de voir où le destin va les mener.

Bref, vous l'aurez compris: un roman fort qui fait réfléchir sur la vie et les relations familiales.

bd de soledad.jpg

Enfin , pour conclure cette présentation des livres que je n'ai pas chroniqués au mois de septembre, une bande dessinée très sympathique de Soledad Bravi.

La Bd de Soledad, parue chez Rue de Sèvres, reprend les planches qu'elle a publiées toutes les semaines depuis le mois de mai 2012 dans Elle.

L'occasion de passer un très bon moment en compagnie de cette dessinatrice qui sait si bien croquer nos travers quotidiens.

Bref, une lecture plaisante et qui fait souvent sourire.

Commentaires

Quel plaisir de te lire de nouveau ! Je suis ravie qu'Anne Perry ai su te sortir de ta panne livresque. J'ai beaucoup aimé Meurtres à Cardington Crescent, j'espère pouvoir lire ton billet dessus prochainement. En attendant, je note les deux policiers historiques car, comme toi, c'est un genre que j'aime particulièrement !

Écrit par : Céline | 14/10/2013

Merci beaucoup Céline!
Je peux remercier Anne Perry de m'avoir sortie de ma panne de lecture.
Je pense que les deux romans policiers historiques pourraient te plaire. J'ai bien aimé celui chez Milan et je garde vraiment d'excellents souvenirs du Fiona Buckley (je l'avais prêté à des amies qui avaient bien aimé)

Écrit par : Claire | 25/10/2013

Hum ! la première couverture... elle m'inspire bien ! la seconde aussi. C'est noté.

Écrit par : Syl. | 14/10/2013

Ce sont deux bons romans policiers historiques qui pourraient te plaire. Biz Syl

Écrit par : Claire | 25/10/2013

Comme ça me fait plaisir de te lire à nouveau, je commençais à m'inquiéter pour tout dire mais j'espérais que tu reviendrais bientôt ! Rien de tel qu'un Anne Perry pour remettre la machine en route, d'autant que ce tome-ci est bon. je suis contente que tu ai aimé Maine, c'est un beau roman de femmes que j'ai eu du plaisir à lire. Enfin, comme toi j'aime les romans historiques, le 16è siècle anglais n'est par contre pas spécialement ma tasse de thé, en tout cas pour l'instant ! Bises

Écrit par : Bianca | 14/10/2013

Merci Bianca! Cela me touche de voir que certaines de mes copinautes commençaient à s'inquiéter. Et je retenterai les Anne Perry à chaque fois que j'aurai une panne ;)
Maine est vraiment un beau roman de femmes, en effet.
Dommage pour la période élisabéthaine car je pense que le fiona buckley aurait pu te plaire. Mais peut-être viendras-tu un jour à cette période...

Écrit par : Claire | 25/10/2013

Maine me fait vraiment envie depuis sa sortie... :) Reviens nous vite!

Écrit par : Fanny | 14/10/2013

Je pense que tu aimerais beaucoup Maine. J'espère qu'il croisera prochainement ta route.

Écrit par : Claire | 25/10/2013

J'ai toujours Maine sur mes étagères !!!

Écrit par : George | 15/10/2013

J'espère que tu l'en sortiras bientôt car c'est un beau roman choral.

Écrit par : Claire | 25/10/2013

Je ne connais aucun de ces livres mais je sens que quelques uns pourrait me tenter :)

Écrit par : sybille | 15/10/2013

Je suis ravie de t'avoir tentée. Tiens moi au courant si tu te lances dans un d'entre eux.

Écrit par : Claire | 25/10/2013

J'avais adoré maine

Écrit par : Onee-Chan (la bibli d'Onee) | 23/10/2013

Comme moi ;)

Écrit par : Claire | 25/10/2013

Les commentaires sont fermés.