Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2017

Nuage d'Alice Brière-Haquet

Nuage

un album d'Alice Brière-Haquet

illustré par Monica Barengo

Nuage.jpg

"Il y a des matins comme ça où ça ne va pas, on ne sait pas pourquoi.

Dès le réveil, un nuage dans la tête nous cache le soleil.

On voudrait l'ignorer, se contenter de passer...

Mais son ombre se pose même sur les jolies choses."

Parfois, un nuage se pose sur nos têtes, sans que l’on sache pourquoi. Parfois, il s’évanouit. Parfois, au contraire, il s’installe pour une journée et embrume notre cœur ou nos pensées. Avant de disparaître le lendemain et laisser, entre le cœur et la tête, une fleur qui s’est ouverte.

nuage,alice brière-haquet,monica barengo,passepartouteditions,albums jeunesse,album coup de coeur,chagrin,perturbation

Cet album aborde la thématique des ennuis et des chagrins qui peuvent obscurcir nos quotidiens. Heureusement, après la tempête, vient souvent l'éclaircie...

J'ai été immédiatement conquise par le sujet. Quel joli choix de métaphore filée que ce nuage pour parler de ces soucis qui nous occupent parfois. Chaque phrase, chaque mot sonnent juste. Ils se font tour à tour pudiques ou sensibles. Les silences s'installent entre les pages pour mieux laisser glisser tous ces non-dits, tous ces souvenirs, tous ces regrets qui forment nos perturbations météorologiques internes.

"Lorsqu'il pleut un peu trop fort, forcément, ça déborde. Alors, il se peut qu'une goutte ou deux se glissent dans nos yeux."

On s'immerge avec bonheur dans cet océan de poésie et de douceur.  Un bonheur encore plus renforcé par les illustrations sépia, aux allures parfois de brume, qui ne rentrent pas toujours dans les pages.

Bref, vous l'aurez compris: je ne peux que vous recommander ce livre bijou.

EditionsPassePartout, 2016

 

 

20/05/2014

Deux albums autour de l'amour et de ses hasards

Deux albums autour de l'amour et de ses hasards

herman-and-rosie.jpg

Récemment, j'ai eu l'occasion de découvrir deux très jolis albums jeunesse autour de l'amour et de ses hasards.

Le premier, Herman et Rosie pour la vie de Gus Gordon, nous embarque à New York.

"Il était une fois dans une ville très animée, dans une rue très animée, deux très petits appartements: dans l'un vivait Herman Schubert....Dans l'autre, Rosie Bloom."

Herman et Rosie apprécient tous les deux la vie dans cette grande métropole. Mais il leur arrive parfois de se sentir seuls. Alors qu'Herman travaille en haut d'une tour, Rosie fait la plonge dans un resto chic et chante tous les jeudis soirs dans un club de jazz.

Malgré leurs nombreux goûts en commun, rien ne les prédispose à se voir.

herman et rosie.JPG

Mais un soir, en passant dans une école de jazz, Herman entend Rosie chanter.

"Quelqu'un chantait....et c'était merveilleux. Il éprouva la même sensation que s'il avait mangé du miel à même le pot."

Cela lui donne envie de monter sur le toit et de jouer un air au hautbois. Rosie l'écoute et est sous le charme.

Les jours passent....et on se demande si ces deux héros vont un jour se croiser.

J'ai beaucoup apprécié l'intrigue de cet album qui traite avec beaucoup d'habileté des hasards qui président souvent aux rencontres amoureuses. Herman et Rosie constituent deux protagonistes attachants qui tentent d'occuper la solitude qu'ils ressentent dans cette grande ville qui les fascine. De plus, même si on se doute et on espère de l'issue, Gus Gordon prend un malin plaisir à nous entraîner sur de fausses pistes.

Enfin, les dessins retranscrivent à merveille l'humour et la poésie du texte.


Autre métropole, autre destin. Place maintenant à l'Oeil du pigeon, un album écrit par Séverine Vidal et illustré par Guillaume Plantevin.

oeil du pigeon.png

"C'est quand même pas facile tous les jours, une vie de pigeon. Vous pouvez me croire. On vit dans l'ombre. On se fond dans le décor. Gris parmi les gris, pas évident de sortir du lot. D'ailleurs, là, en ce moment, vous me cherchez. Vous vous demandez où je me cache"

Léon est un pigeon pas comme les autres qui "regarde, observe, suit des yeux, contemple [et a plein] d'histoires à raconter"

Sa préférée, c'est cette de Youri et Rose. "Comment ils se sont rencontrés, comment ils se sont aimés, au premier coup d’œil. Ou presque"

loeil-du-pigeon-p11-12.jpg

C'est ainsi qu'on suit toutes les occasions qu'ont eues ce jeunes homme et cette jeune femme de se croiser. Jusqu'au jour où....

Là encore, j'ai été sensible au ton très humoristique qui se dégage de ces pages. Ce qui fait également l'originalité de cet album, c'est le choix d'un pigeon comme narrateur et comme deus ex machina.

De même, les illustrations très gaies et assez rétro accompagnent à merveille les mots de Séverine Vidal.

Bref, vous l'aurez compris: je suis sous le charme ce ces deux albums jeunesse à la fois tendres et drôles et j'espère que vous aurez l'occasion de les découvrir.

Herman et Rosie pour la vie de Gus Gordon, Gallimard Jeunesse, 2013, 13 €

L'oeil du pigeon de Séverine Vidal et Guillaume Plantevin, Sarbacane, 2013, 15,50 €

 

24/07/2013

La Grande fabrique de mots

La Grande fabrique de mots

de

Agnès de Lestrade;

illustré par Valeria Docampo

grande fabrique de mots.jpg

"Il existe un pays où les gens ne parlent presque pas. C'est le pays de la grande fabrique de mots."

Dans ce pays, chaque mot a un prix. Pour pouvoir le prononcer, il faut l'acheter et l'avaler.

"Au pays de la grande fabrique, parler coûte cher."

Parfois, on retrouve certains mots dans l'air et les enfants sortent leur filet à papillon pour tenter de les rattraper.

C'est le cas de Philéas qui, par un jour de grand vent, a récolté dans son épuisette trois mots: "cerise, poussière et chaise". Trois mots qu'il entend conserver précieusement pour le lendemain.

En effet, il veut les utiliser pour l'anniversaire de Cybelle, la petite fille dont il est amoureux. Il arrive chez elle et dans l'escalier, lui adresse un sourire.

Malheureusement pour lui, son rival Oscar a pu faire l'acquisition de mots précieux qu'il utilise pour déclarer son amour à Cybelle.

Philéas prend à son tour une inspiration et "[ses] mots volent vers Cybelle: ils sont comme des cailloux précieux."

Comment Cybelle va réagir face à ces deux confessions?

fabrique1.jpg

C'est ce que vous découvrirez en parcourant ce magnifique album. Il est arrivé récemment à la médiathèque où je travaille et son titre m'a aussitôt interpellé.

J'ai immédiatement plongé dans ce pays où chaque mot revêt un sens et une valeur particuliers. Seuls les riches peuvent formuler de longues phrases. Les pauvres sont contraints de fouiller dans les poubelles, faire les soldes ou récolter les mots qui volent.

valeriadocampo06.jpg

 

Dans un tel monde, comment déclarer sa flamme? C'est la question que tente de résoudre Philéas. Est-ce que Cybelle comprendra ce qui se dissimule derrière les mots "cerise, poussière, chaise"?

37103529.jpg

Le texte d'Agnès de Lestrade empreint de poésie nous fait tour à tour rêver, espérer, attendre...A l'aide de peu de mots (une simplicité parfaitement en adéquation avec la thématique de cet album), elle sait toucher le lecteur.

valeriadocampo05.jpg

De plus, les très belles illustrations de Valeria Docampo se fondent à merveille dans cet univers dictatorial où la tendresse et la douceur peuvent l'emporter. Aux tonalités sombres et grises utilisées pour les riches et les soldats répondent ainsi les teintes chaudes des habits de Cybelle et Philéas.

Bref, vous l'aurez compris: un très bel album empreint de poésie et de douceur, qui permet de rappeler la valeur des mots.

Alice Jeunesse, 2009, 12,90 €