Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

magie

  • Les Défis de Morrigane Crow de Jessica Townsend

    Nevermoor tome 1: Les défis de Morrigane Crow

    de

    Jessica Townsend

    IMG_20200404_174543_358 (1).jpg

    "Avant même l'arrivée du cercueil, les journalistes étaient là. Pendant la nuit, ils s'étaient peu à peu rassemblés devant le portail. A l'aube, une foule de gens les avaient rejoints. A neuf heures, c'était noir de monde."

    Morrigane Crow fait partie de ces enfants maudits, nés la nuit du Merveilllon. Des enfants qui mourront lors du prochain, prévu le jour de leurs onze ans. Des enfants que tout le monde fuit et que tout le monde accable de tous les maux.

    Mais, alors que la fête du Merveillon bat son plein et que Morrigane se prépare à son destin tragique, tout bascule. Jupiter Nord débarque et l'emmène dans le monde merveilleux de Nevermoor.

    Pour rester là-bas, elle doit passer le concours d'une prestigieuse académie de magie.  Alors qu'elle pense être dénuée de tout pouvoir. Alors que l'ombre du Wunderer, si redouté de tous, semble s'approcher...

    Ce roman fantastique, j'en avais entendu beaucoup de bien. Aussi, j'ai été ravie de m'échapper entre ses pages dans les premiers jours du confinement.

    Je lui ai trouvé de nombreux points communs avec Harry Potter: l'enfant mis l'écart qui rêve d'appartenir à un clan, la magie, le déroulement de l'intrigue sur un an comme si les saisons donnaient le tempo et battaient la mesure, les épreuves, ce méchant que personne ne nommé...

    Pour autant, malgré ces thématiques communes, le plaisir de lecture reste intact.

    Pousser la porte de Nevermoor, c'est pénétrer dans un univers riche, avec des scènes de fêtes qui restent en mémoire comme la parade des ténèbres ou la bataille du réveillon de Noël. C'est faire la connaissance aussi de personnages hauts en couleurs et attachants. C'est se perdre dans les couloirs d'un hôtel incroyable où les lustres grandissent et prennent des formes inattendues. C'est côtoyer un protagoniste machiavélique qui réservera sans doute maintes surprises par la suite. C'est retrouver son âme d'enfant et savourer les rebondissements de ce premier tome.

    Bref, vous l'aurez compris : j'ai vraiment apprécié cet ouvrage. Vivement que je me plonge dans la suite! 

    Pocket Jeunesse, 2018, 476 pages

  • Le Jardinier de la nuit de Fan Brothers

    Le Jardinier de la nuit

    de

    The Fan Brothers

    72846169_952875368404311_762430405268733952_n.jpg

     

    Tout est gris rue des Chagrins. Les maisons. La végétation. Les visages. Comme si toute la tristesse du monde se concentrait là. Et que tout espoir était interdit.

    Et puis, une nuit, William entend du bruit. Un sage hibou est apparu. Sculpté dans le feuillage d'un arbre tout près de son orphelinat.

    Le lendemain, c'est un chat vert qui s'abrite entre les branches. Un lapin et un perroquet font ensuite leur entrée.

    Chaque matin, le spectacle se renouvelle sans cesse. La rue des Chagrins revêt progressivement ses habits de fête. Comme si cette féerie redonnait des couleurs à l'existence de chacun.

    Qui est donc ce jardinier de la nuit? William aimerait tant le découvrir. Et si...

    73413248_253974075540833_2719745094814007296_n.jpg

    Quand j'avais huit ans, j'adorais m'installer derrière une fenêtre de l'appartement de mes parents et regarder passer les gens. Je leur inventais des destins, des métiers et des familles qui les attendaient. Aussi, j'ai souri en voyant cette petite fille du début, sur le perron de sa maison. On sent à quel point elle est attentive aux passants. Et elle m'a fait ainsi replonger dans ce souvenir d'enfant.

    Chaque dessin de chaque double page invite à ce genre de rêverie et d'invention. Les images ciselées fourmillent de détails. Détails échos. Détails créations qui nous poussent à forger des histoires dans cette histoire. Comme si cet album pouvait sans cesse s'enrichir de nos imaginaires conjugués.

    75258645_676823386059692_2718202071978344448_n.jpg

    J'aime ce type d'ouvrage qui se réinvente sans cesse à chaque lecture. Même si la première déjà suffirait à nous convaincre de sa beauté.

    Le Jardinier de la nuit parle de toute la magie qui peut surgir dans nos vies. Magie de la rencontre. Magie aussi de l'art capable de transformer la tristesse en joie, l'ordinaire en extraordinaire.

    Le gris de l'encre se charge petit à petit de teintes légères et qui ne cessent de s'étendre. Comme pour mieux accompagner cette mutation.

    On se perd dans ses jolies et foisonnantes illustrations. On se laisse bercer par la justesse sensible des mots.

    Bref, plongez sans tarder dans ce livre aux allures de conte vintage. Qui sait? Peut-être croiserez-vous un jour la route de ce jardinier de la nuit.