Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2015

Broadway Limited tome 1: Un dîner avec Cary Grant de Malika Ferdjoukh

Broadway Limited tome 1: Un dîner avec Cary Grant

de

Malika Ferdjoukh

broadway limited,un diner avec cary grant,malika ferdjoukh,ecole des loisirs,roman doudou,coup de coeur,littérature pour adolescents

"La jeune fille ouvrit la porte au jeune homme. Un essaim de feuilles rouges s'engouffra aussitôt à l'intérieur de la maison tel un gang de sorcières à l'affût.

La jeune fille était brune et sans doute souriait-elle. Difficile d'en être sûr à cause de la sphère en bubble gum rose, d'un diamètre épanoui, qui lui poussait au milieu de la figure. Le jeune homme entendit un borborygme-peut-être un "oui"?"

Jocelyn Brouillard, 16 ans et demi, débarque à la pension Giboulée, à New York, par un soir d'automne 1948. Suite à un malentendu. Un contact en France qui lui a indiqué l'adresse alors que cet hôtel n'accueille que des jeunes filles venues tenter leur chance à Broadway.

Heureusement notre héros joue bien du piano...

Heureusement car ce talent va lui permettre de faire la connaissance de six jeunes femmes, toutes plus fascinantes les unes que les autres...

Heureusement car ces trois mois à la Pension Giboulée vont bouleverser tous ses repères...Et le faire petit à petit rentrer dans le monde adulte.

broadway limited,un diner avec cary grant,malika ferdjoukh,ecole des loisirs,roman doudou,coup de coeur,littérature pour adolescents

Vous vous souvenez peut-être de mon enthousiasme quand j'avais découvert l'année dernière, au mois de juin, Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh. J'avais plongé tête la première dans l'univers des soeurs Verdelaine et j'avais vraiment été très triste de quitter leur manoir breton et de ne plus suivre leurs destins.

Aussi, quand Emjy du très beau forum Whoopsy Daisy (si vous ne connaissez pas encore, n'hésitez pas à aller y faire un tour) m'a proposé de recevoir cet ouvrage en avant-première, je n'ai pas longtemps hésité.

Je l'ai emmené avec moi à la campagne pendant le week-end de Pâques et je l'ai savouré sur une chaise longue.

J'utilise à bon escient le terme de "savourer". Car c'est exactement ce que j'ai ressenti au fil des pages.

Dès le début, on retrouve la technique de la narration par trimestre. On glisse d'Halloween à Noël, périodes magiques s'il en est.

On accroche avec ce pauvre Jo accepté à contrecœur dans une pension féminine et qui est tout étourdi devant cet essaim de jeunes filles.

On assiste avec beaucoup d'intérêt à ses aventures, sa découverte du monde new yorkais, aux défis qu'il doit surmonter...Et à son évolution.

Roman d'apprentissage donc. Mais pas seulement. Roman choral aussi. Car Jo n'est pas le seul  pensionnaire qui retient notre attention.

En effet, comme, dans Quatre soeurs, Malika Ferdjoukh campe avec brio plusieurs personnages féminins. Chic, Hadley, Ursula...: elles sont toutes attirées par les lumières de Broadway.

Six voix...Six chemins de vie...Six façons de connaître les joies et les affres du succès ou de l'amour...

A chacune son identité. Et c'est bien là justement une des preuves du talent de cet auteur: leur conférer une tonalité propre et nous les rendre toutes attachantes sans en privilégier l'une par rapport à l'autre.

Le premier volet de ce diptyque nous permet également de nous immerger dans le New York de l'après-guerre. Empli de vitalité. De jazz. De danse. De rêves aussi. D'occasions manquées. De rencontres. De secondes chances.

De plus, j'ai été une nouvelle fois frappée par toutes les références implicites ou explicites au cinéma. On sent bien que Malika Ferdjoukh aime le septième art de cette époque. Certaines scènes (notamment celle sous la neige) m'ont fait penser à ces feel-good movies des années 1940-1950 que j'affectionne.

On tourne les pages, le sourire aux lèvres. On se sent bien comme dans un cocon. On voit les chapitres défiler. Et on sait déjà que les adieux avec tous ces êtres fictifs seront cruels.

Un dîner avec Cary Grant que je me ruerai sur le deuxième opus dès sa sortie?

Bref, vous l'aurez compris: ce roman a constitué un vrai coup de cœur. De ceux qui nous captent dès les premiers mots et qui nous tiennent prisonniers. De ceux qui nous accompagnent longtemps. De ceux qui font du bien. De ceux qu'on veut conseiller encore et encore. De ceux qu'on sait déjà qu'on les retrouvera un jour.

broadway limited,un diner avec cary grant,malika ferdjoukh,ecole des loisirs,roman doudou,coup de coeur,littérature pour adolescents

Un  grand merci à Emjy et à l’École des Loisirs pour cet envoi!

Ecole des Loisirs, 2015, 592 pages

Billet dans le cadre du challenge Un pavé par mois de Bianca.

 

broadway limited,un diner avec cary grant,malika ferdjoukh,ecole des loisirs,roman doudou,coup de coeur,littérature pour adolescents

 

 

 

 

 

22/06/2014

La Femme au carnet rouge d'Antoine Laurain

La Femme au carnet rouge

par

Antoine Laurain

femme au carnet rouge.jpg

"Le taxi l'avait déposée à l'angle du boulevard. Elle n'avait que cinquante mètres à faire pour revenir chez elle. La rue était éclairée par les réverbères qui coloraient les façades d'une lumière orange, et pourtant elle s'était méfiée, comme toujours en pleine nuit. Elle s'était retournée et n'avait vu personne."

En rentrant chez elle, un soir, Laure se fait agresser et voler son sac à main. Victime d'un mauvais coup, elle est transportée dans le coma à l'hôpital.

Le lendemain matin, alors que Laurent se rend dans sa librairie, il trouve un sac à mains. Il souhaite le confier au commissariat. Mais on lui conseille de revenir...Rentré chez lui, notre héros renverse la besace. Une foule d'objets se répand sur le sol. Parmi eux, un carnet rouge....

Commence alors pour Laurent une quête de la mystérieuse propriétaire. Une quête qui va bouleverser sa vie....

antoine laurain.jpeg

Une de mes collègues m'a fortement conseillé ce roman. Aussi, je l'ai réservé à la médiathèque et je l'ai entamé le soir même de son arrivée. Et encore une fois, je me suis laissée happer par ce récit aux allures de conte moderne.

Après avoir subi une attaque, Laure, à l'instar de la Belle au Bois dormant, se retrouve plongée dans le coma. Elle ne peut donc se douter qu'à l'instant précis de son arrivée à l'hôpital, Laurent vient de dénicher son sac dissimulé parmi des poubelles.

Laurent constitue un héros bien englué dans ses habitudes. Il tient une librairie et tous les jours, observe la même routine. L'intrusion de cet objet dans son quotidien va perturber son existence et ses relations. Charmé par les mots déversés dans le carnet rouge, il va partir sur les traces de cette inconnue.

J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre ses déambulations dans Paris. Et je me suis attachée à ce personnage si romantique. J'ai aimé sa fascination grandissante pour Laure, son goût des mots...

Comme dans un conte, ce prince moderne doit affronter plusieurs épreuves et subir plusieurs revers avant de trouver la princesse.

Mais son sens de la chevalerie ne va s’il pas l'empêcher justement de provoquer cette rencontre?

"Comme l'écrit Patrick Modiano, que vous semblez aimer, dans Villa Triste : "Il y a des êtres mystérieux, toujours les mêmes, qui se tiennent en sentinelles à chaque carrefour de notre vie.""

Cette intrigue qui met du baume au cœur est parfaitement servie par la rapidité du rythme. En effet, les chapitres courts et emplis de dialogues et de réflexions tantôt drôles tantôt émouvantes s'enchaînent.

On espère, on s'interroge, on s'inquiète, on s'attendrit...

Bref, vous l'aurez compris: je ne suis pas passée loin du coup de cœur et je vous conseille ce très joli ouvrage, surtout si vous êtes amateurs d'histoires qui font tout simplement du bien.

Flammarion, 2014, 236 pages, 18 €

 

 

13/11/2013

Demain est un autre jour

Demain est un autre jour

de

Lori Nelson Spielman

demain est un autre jour,lori nelson spielman,editions du cherche-midi,roman doudou,comédie romantique,roman sur les changements de vie,roman sur les nouveaux départs

"L'écho des voix dans la salle à manger s'envole dans la cage d'escalier en noisetier, indistinct, bourdonnant et importun. D'une main tremblante, je verrouille la porte derrière moi. L'univers est soudain plongé dans un silence total. J'appuie la tête contre la porte et je prends une inspiration profonde. Son parfum envahit encore la chambre-mélange d'Eau d'Hadrien et du savon au lait de brebis. Son lit en métal grince lorsque je m'y allonge, un bruit aussi rassurant que le tintement de ses carillons dans le jardin ou de sa voix douce quand elle me disait qu'elle m'aimait. Je venais dans ce lit quand elle le partageait encore avec mon père, me plaignant d'un mal de ventre ou de monstres sous mon lit. A chaque fois, maman me prenait avec elle, m'étreignait et me caressait les cheveux en murmurant: "Demain est un autre jour, ma chérie, attends encore un peu". Et comme par miracle, je me réveillais le le lendemain matin pour découvrir des rubans de lumière ambrée s'insinuant à travers la dentelle de mes rideaux"

Brett Bohlinger, 34 ans, vient de perdre sa mère. Alors qu'elle s'attendait à hériter de son empire industriel, elle ne reçoit qu'un vieux papier jauni. Il s'agit de la liste des choses qu'elle voulait vivre, quand elle avait 14 ans. Elle en a réalisé certaines mais sa mère lui laisse un délai d'un an pour entreprendre les dix qui restent. Si elle réussit, elle pourra toucher ce qui lui revient.

demain est un autre jour,lori nelson spielman,editions du cherche-midi,roman doudou,comédie romantique,roman sur les changements de vie,roman sur les nouveaux départs

J'avais remarqué ce premier roman sur la blogosphère (malheureusement, je ne me rappelle plus où). Et, conquise par le sujet, je l'avais réservé dans ma médiathèque. Je l'ai ouvert lundi matin et je n'ai pu le quitter qu'une fois achevé.

Brett est une jeune trentenaire qui mène une vie loin d'être conforme à ses rêves de jeunesse. Elle a trouvé refuge dans l'entreprise familiale alors qu'elle souhaitait devenir enseignante; elle vit avec un homme qui la sous-estime et refuse d'avoir un bébé...

Aussi, la mort de sa mère et surtout le défi qu'elle lui lance, va lui servir d'électrochoc et lui permettre de tout changer.

J'ai adoré cette amorce d'intrigue. A partir d'une liste vieille de 20 ans, Brett se met en quête d'une existence plus conforme à ses aspirations d'adolescente.

Tout au long de son parcours, on découvre une galerie de personnages très attachants. Bien entendu, la mère qui, par le biais de ses lettres, montre tout l'amour qu'elle a pu ressentir pour ses enfants et tout le bien qu'elle leur voulait. Mais également, un avocat; un psychologue; des jeunes plongés dans des difficultés scolaires...Chacun d'eux va faire évoluer, à sa manière, notre héroïne et modifier sa conception de la vie.

A cette réflexion très intéressante sur les illusions perdues et sur le courage qu'il faut montrer parfois pour prendre un nouveau départ, s'ajoutent également de nombreux éléments de comédies romantiques qui confèrent à cet ouvrage une tonalité plus légère.

En effet, parmi les objectifs de vie de la Brett de 14 ans, figurait "tomber amoureuse". Tout au long des pages, on va donc croiser différents protagonistes masculins, dont l'"homme au Burberry". Un homme qui fascine notre héroïne et qu'elle rencontre à chaque fois dans des situations dignes d'une Bridget Jones.

De même, cet ouvrage dresse un portrait de la vie à Chicago. On suit notre héroïne dans les divers quartiers de cette ville, ce qui permet de mieux se rendre compte de ses disparités géographiques et économiques.

De plus, j'ai beaucoup apprécié le fait que ce roman parle de la vie sous toutes ses formes. En 455 pages, on assiste ainsi à des décès, des retrouvailles, des dîners en famille, des rencontres, des déclarations, des révélations, des ruptures, des découvertes, des rires, des disputes....Sans jamais (ou presque) trouver que les situations paraissent trop télescopées...

Bref, vous l'aurez compris: ce roman est un coup de cœur. Il appartient à la famille d'ouvrages "doudous" que j'affectionne: ceux qui font réfléchir tout en rassurant; ceux vers lesquels on se tourne pour passer un moment cosy quand l'hiver devient trop prégnant et qu'on a envie de se pelotonner dans son canapé avec une bonne tasse de thé.

Et, surtout, "Demain est un autre jour"

Editions du Cherche-Midi, 457 pages, 20 €

 

demain est un autre jour,lori nelson spielman,editions du cherche-midi,roman doudou,comédie romantique,roman sur les changements de vie,roman sur les nouveaux départs