Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

littérature jeunesse

  • Bonjour Bonheur

    Bonjour Bonheur

    de

    Eva Eland

    20200729_075433 (1).jpg

    Le bonheur qu'on cherche.
    Le bonheur qui nous fuit.
    Le bonheur qui revêt tant de formes.
    Le bonheur qui nous emmène de surprises en surprises.
    Le bonheur qui fait peur.
    Le bonheur qui gît là au creux de nous. Lové dans nos replis les plus secrets et prêt à tous les réconforts et tous les élans.
    Autant de variations sur le bonheur que développe Eva Eland dans ce très bel album.

    Après le merveilleux Bienvenue tristesse, elle reprend ainsi le principe de la définition d'une émotion et le traitement des différentes manières de l'accueillir.

    Le texte se fait simple, écho de tous les possibles derrière chaque mot. Invitation aussi à prendre le temps. Le temps de lire une première fois. Le temps de relire. Le temps de réfléchir. Le temps d'observer les dessins tout en rondeurs. Hymne coloré à la joie. Hymne rassurant aussi.

    Les illustrations font la part belle aux symboles. Comme le symbole du phare bonheur par exemple. Cap à tenir dans nos tempêtes.

    Elles célèbrent également toute l'allégresse nichée dans les situations du quotidien.

    Bref, vous l'aurez compris : un ouvrage coup de cœur que je ne peux que vous conseiller.

    Editions des Éléphants, 2020

  • Un virevoltant premier roman

     

    De capes et de mots

    de

    Flore Vesco

    IMG_20200415_085908_410.jpg

    "Tous les voyageurs qui traversaient le compté de Chancies passaient devant son château sans le voir. Il faut dire qu'il n'y avait pas grand chose à admirer, à moins d'avoir beaucoup d'imagination."

    Serine vient de perdre son père, le comte de Chancies. Pour subvenir aux besoins de sa famille, elle décide de devenir demoiselle de compagnie de la Reine. Un rôle aussi convoité que difficile.

    Dès sa présentation à la Cour, notre héroïne réussit à se faire remarquer grâce à un compliment très original. Ou comment retenir l'attention d'une souveraine avec une esperlune.

    Très vite, Serine découvre les arcanes de ce monde nouveau. Très vite surtout, elle tombe sur des secrets qui pourraient lui coûter la vie.

    Ce roman, je l'ai découvert en deux temps. Lors de notre première rencontre, je me suis arrêtée en plein milieu. Décontenancée par les jeux autour du langage.
    Puis, je l'ai ouvert une seconde fois tout récemment. Et justement ces jeux autour des mots m'ont cette fois-ci totalement emportée.

    De capes et de mots se révèle un virevoltant premier roman où jamais le rythme ne faiblit. Dans un subtil équilibre d'aventure, de mystère, d'humour et d'intelligence.

    Il y a des rivalités exacerbées, des explorations nocturnes, un roi menacé, un bourreau étonnant, des complots, des rebondissements et une héroïne aussi drôle qu'intrépide.

    En effet, Serine relève de nombreux défis et n'hésite pas à se métamorphoser en bouffon du roi pour dévoiler bien des vérités et tester notre sens de la déduction.

    Les pages se tournent toutes seules. On rit, on frémit et déjà, la fin est là.

    J'ai aimé ce choix d'essaimer des néologismes au fil de l'intrigue.

    J'ai aimé ce choix de situer l'action dans une période qui ressemble à la Renaissance. Dans une sorte de temps historique qui n'est pas vraiment l'histoire pour autant. Avec notamment ce fou qui rappelle Triboulet, le bouffon du roi François Ier.

    Et j'ai aimé faire la connaissance de Serine. Ce personnage "badass" que j'aurais adoré croiser enfant lors de mes lectures.

    Bref, vous l'aurez compris : un premier roman très réussi que je conseille dès 9 ans. N'hésitez pas à aller écouter l'avis de Coralie et le mien dans la 73ème émission des Bibliomaniacs. 
     
    Didier Jeunesse, 2015, 182 pages

     

  • Le Jardinier de la nuit de Fan Brothers

    Le Jardinier de la nuit

    de

    The Fan Brothers

    72846169_952875368404311_762430405268733952_n.jpg

     

    Tout est gris rue des Chagrins. Les maisons. La végétation. Les visages. Comme si toute la tristesse du monde se concentrait là. Et que tout espoir était interdit.

    Et puis, une nuit, William entend du bruit. Un sage hibou est apparu. Sculpté dans le feuillage d'un arbre tout près de son orphelinat.

    Le lendemain, c'est un chat vert qui s'abrite entre les branches. Un lapin et un perroquet font ensuite leur entrée.

    Chaque matin, le spectacle se renouvelle sans cesse. La rue des Chagrins revêt progressivement ses habits de fête. Comme si cette féerie redonnait des couleurs à l'existence de chacun.

    Qui est donc ce jardinier de la nuit? William aimerait tant le découvrir. Et si...

    73413248_253974075540833_2719745094814007296_n.jpg

    Quand j'avais huit ans, j'adorais m'installer derrière une fenêtre de l'appartement de mes parents et regarder passer les gens. Je leur inventais des destins, des métiers et des familles qui les attendaient. Aussi, j'ai souri en voyant cette petite fille du début, sur le perron de sa maison. On sent à quel point elle est attentive aux passants. Et elle m'a fait ainsi replonger dans ce souvenir d'enfant.

    Chaque dessin de chaque double page invite à ce genre de rêverie et d'invention. Les images ciselées fourmillent de détails. Détails échos. Détails créations qui nous poussent à forger des histoires dans cette histoire. Comme si cet album pouvait sans cesse s'enrichir de nos imaginaires conjugués.

    75258645_676823386059692_2718202071978344448_n.jpg

    J'aime ce type d'ouvrage qui se réinvente sans cesse à chaque lecture. Même si la première déjà suffirait à nous convaincre de sa beauté.

    Le Jardinier de la nuit parle de toute la magie qui peut surgir dans nos vies. Magie de la rencontre. Magie aussi de l'art capable de transformer la tristesse en joie, l'ordinaire en extraordinaire.

    Le gris de l'encre se charge petit à petit de teintes légères et qui ne cessent de s'étendre. Comme pour mieux accompagner cette mutation.

    On se perd dans ses jolies et foisonnantes illustrations. On se laisse bercer par la justesse sensible des mots.

    Bref, plongez sans tarder dans ce livre aux allures de conte vintage. Qui sait? Peut-être croiserez-vous un jour la route de ce jardinier de la nuit.