Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roman d'aventures

  • Au Service de Nostradamus

    Arno le valet de Nostradamus

    Tome 1: La Prophétie

    d'Annie Jay

    arno, le valet de nostradamus, la prophétie, annie jay, albin michel jeunesse, roman historique, renaissance, héros, prophétie, nostradamus, roman d'aventures

    "Paris, le 15 août 1555

    Midi sonnait, le marché se terminait. Déjà, les paysans remballaient fruits et légumes, ou encore volailles et lapins vivants dans leurs carrioles.

    Arno, caché derrière la tente d'un marchand de tissu, détaillait la foule de ses yeux bleus. A quelques pas, son amie Pernelle arrêtait les passants."

    Paris, en ce 15 août 1555, Arno, jeune garçon, voleur à la Cour des Miracles, tente de détrousser un homme d'une cinquantaine d'années, fraîchement arrivé dans la capitale.

    Mais il est démasqué. Contre toute attente, celui qu'il essayait de voler l'engage comme valet.
    C'est ainsi que notre héros entre au service de Nostradamus, le célèbre astrologue.

    Une nouvelle existence débute pour lui. Il s'installe avec son maître à la Cour. Mais, bien vite, il se rend compte que les couloirs dissimulent bien des secrets et bruissent de nombreux complots. Et si?

    J'ai été ravie de débuter cette nouvelle série. Cette fois-ci, Annie Jay délaisse les allées de Versailles pour celles du palais d'Henri II et de Catherine de Médicis, rue des Tournelles. Pour un voyage à la Renaissance sur les traces de Nostradamus.

    J'ai aimé le souci qu'elle porte à la reconstitution historique. Sans jamais ralentir le fil de l'intrigue, elle l'émaille de mots usités à cette période et elle développe quelques descriptions qui contribuent à renforcer cette idée de remontée dans le temps.

    De plus, chaque chapitre se révèle très percutant. L'action ne ralentit jamais. Les mystères s'accumulent. Tout comme les rebondissements. Ce qui permet de toujours garder l'attention des jeunes et des moins jeunes lecteurs en alerte.

    Arno se révèle un personnage attachant, un peu dans la lignée de Jean le petit marmiton. La galerie des jeunes protagonistes qui gravitent autour de lui promet également de belles aventures à venir.

    Je suis d'ailleurs curieuse de découvrir comment l'autrice développera ces interactions et imaginera l'évolution du lien entre Arno et Nostradamus.

    Bref, vous l'aurez compris : ce premier opus constitue une jolie entrée en matière. 
     
    Albin Michel Jeunesse, 2020, 137 pages
     
     

     

     

  • L'Anneau de Claddagh tome 1 Seamrog

    L'Anneau de Claddagh tome 1: Seamrog

    de

    Béatrice Nicodème

    anneau de claddagh,seamrog,béatrice nicodème,roman pour adolescents,roman sur l'irlande,roman d'amour,roman d'aventures,gulf stream

     "Galway, 5 septembre 1828

    -C'est pour cette nuit, annonça Morna.

    -Je sais, j'ai tout préparé, répondit sa mère.

    -Comment pourrais-tu le savoir?

    Ina Shannon haussa les épaules sans répondre. Cela avait toujours été ainsi, elle savait, c'était tout.

    Longtemps avant que sa fille réapparaisse après des années de silence, elle avait eu la certitude qu'elle reviendrait un jour et qu'elle serait enceinte."

    A Galway, la nuit du 5 septembre 1828, est née Keira, fille d'une cuisinière irlandaise et de père inconnu. La même nuit, le cœur de sa grand-mère a lâché.

    De cette ancêtre, la jeune fille n'a gardé qu'un violon et un anneau de Claddagh qu'elle porte sans cesse sur elle, autour de son cou, comme un talisman.

    Les années ont passé et Keira et sa mère officient désormais au manoir des Winterbottom, dans la province de Galway.

    De temps en temps, Keira est appelée pour raconter des histoires aux landlords du comté. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance d'Arthur, le fils d'un grand propriétaire anglais.

    Une idylle se noue entre ces deux êtres que tout oppose. Ils rêvent même d'Amérique...

    Mais, l'hiver 1846-1847, synonyme de maladie et de famine, pourrait bien sonner le glas de toutes leurs espérances...

    anneau de claddagh,seamrog,béatrice nicodème,roman pour adolescents,roman sur l'irlande,roman d'amour,roman d'aventures,gulf stream

    Ce roman, je l'avais remarqué depuis quelque temps mais je n'avais pas encore eu l'occasion de m'y plonger. Il a fallu un billet de ma copinaute Bianca et un repos forcé chez moi pour que, finalement, je me lance et je le dévore en très peu de temps.

    Béatrice Nicodème parvient immédiatement à nous immerger dans cette Irlande des années 1846-1847. Un pays riche de légendes et de traditions. Un pays aussi sous la domination anglaise et dans lequel la famine et la maladie sévissent.

    Sans jamais alourdir le cours de son récit, par le choix judicieux de personnages qui incarnent les différentes problématiques irlandaises, l'auteur nous apprend beaucoup de choses sur le quotidien, sur le travail, sur les conditions de vie, sur les croyances et sur les rapports avec les occupants. Et cette partie m'a vraiment passionnée.

    De même, j'ai trouvé l'héroïne très attachante. Elle se révèle à la fois forte, intelligente, douée, généreuse...et ne baisse jamais les bras, malgré les épreuves qu'elle doit affronter. J'ai apprécié également son ancrage dans le folklore irlandais, entre ses rêves prémonitoires, les contes dont elle se nourrit, l'anneau de Claddagh qui la relie à sa grand-mère défunte...En revanche, j'ai été moins convaincue par son idylle impossible avec Arthur, un arc narratif déjà vu et revu...

    D'autres éléments de l'intrigue m'ont aussi un peu déçue, quant à leur originalité. Je fais notamment référence à la rivale jalouse, à la vengeance, à la disparition de certains des protagonistes. De plus, je nourris quelques soupçons quant à l'évolution de l'histoire.

    Néanmoins, ces quelques bémols ne m'ont pas empêchée de bouder mon plaisir. Les pages se sont tournées toutes seules, j'ai été happée par l'action et j'attends avec plaisir les prochaines aventures de Keira.

    Bref, vous l'aurez compris: ce premier tome de l'Anneau de Claddagh m'a fait passer un très agréable moment et je le recommande à tous ceux qui souhaitent en apprendre plus sur l'Irlande des années 1845-1850.

    Editions Gulf Stream, 249 pages

     

     

  • Vango tome 2: Un prince sans royaume

    Vango tome 2: Un prince sans royaume

    de

    Timothée de Fombelle

    vang tome 2: un prince sans royaume,timothée de fombelle,roman d'aventures,roman situé dans l'entre-deux-guerres,gallimard jeunesse

    "Un rectangle de blé écrasé leur faisait un lit à baldaquin.

    Ils étaient allongés l'un près de l'autre. Les quatre côtés de ce lit étaient drapés de l'or des blés. Partout ailleurs les champs infinis se tenaient bien debout sous le soleil. On voyait le dirigeable posé sur la terre à deux kilomètres de là, et comme une goutte d'argent tombée dans l'herbe"

    Vango et Ethel profitent d'une escale dans les champs de blé lors du voyage du Zeppelin en 1929. Mais ils sont surpris par un homme armé et Vango s'enfuit.

    Sept ans plus tard, on retrouve notre héros aux Etats-Unis. Il est à la recherche du meurtrier de ses parents, qui aurait trouvé refuge à New York. Et son chemin va recroiser celui du père Zefiro qui a suivi un dangereux trafiquant d'armes et tente de l'éliminer.

    vang tome 2: un prince sans royaume,timothée de fombelle,roman d'aventures,roman situé dans l'entre-deux-guerres,gallimard jeunesse

    Le mois dernier, en compagnie de Céline, nous nous étions lancées dans le premier tome: Entre ciel et terre, de la saga imaginée par Timothée de Fombelle. Nous avions toutes les deux été ravies de la découverte. Aussi, nous avons poursuivi l'aventure avec ce second et dernier volume. Nous avions toutes les deux hâte de savoir ce qu'il allait advenir de Vango et de comprendre enfin les mystères qui entouraient sa naissance et la disparition de ses parents.

    Je commencerai d'ailleurs par ce point. Je me doutais des origines familiales de notre prince sans royaume. Mes soupçons se sont confirmés à la fin. Mais j'ai regretté que l'auteur ne s'appesantisse pas plus sur les conséquences de cette révélation. On apprend tout avant Vango. On sait quand il reçoit la lettre d'explications. Mais on n'assiste jamais à sa réaction.

    Une fois encore, l'auteur nous convie à un voyage autour du monde. Les chapitres nous entraînent ainsi de New York à la Bretagne, en passant par la Russie, l'Ecosse, Londres, Paris...Toutefois, ce périple revêt des allures plus sombres.

    En effet, il s'effectue des années 1936 à 1942, de la guerre d'Espagne au second conflit mondial. L'arrière-plan historique de plus en plus menaçant justifie cette tonalité.

    De même, ce tome est avant tout fondé sur la traque et la vengeance. Voire une double vengeance: celle de Vango à l'encontre du meurtrier de son père et celle du père Zefiro et de ses amis pacifistes envers le trafiquant d'armes.

    On ne retrouve donc plus la même touche humoristique. Toutefois, le souffle de l'aventure et le sens du rythme qui m'avaient plu dans le premier volet sont toujours bien présents.

    Timothée de Fombelle multiplie les aller-retours dans le temps et l'espace, avec toujours autant d'aisance. Il parvient également à nous montrer-sans jamais que cela semble téléscopé-les connexions entre tous les protagonistes.

    J'ai été contente de retouver certains d'entre eux. Notamment, la Taupe, cette jeune fille si singulière et très solitaire qui arpente les toîts de Paris. Le personnage du commissaire Boulard, toujours aussi dévoué à sa mère et à son travail, m'est apparu aussi savoureux.

    Ce diptyque s'achève sur la résolution de tous les mystères. Tout s'emboîte parfaitement. On éprouve qu'un seul regret: laisser là ceux qu'on avait suivi...Surtout que l'auteur réussit à clore certaines histoires tout en laissant le lecteur libre d'imaginer une suite à d'autres.

    Bref, vous l'aurez compris: j'ai bien aimé cette saga de Timothée de Fombelle et je la recommande à tous les amateurs de romans d'aventures.

    Gallimard Jeunesse, 2011, 392 pages, 17 €

    Billet dans le cadre d'une lecture commune avec Céline