Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2012

Une invitation qui tombe à plat...

La Mort s'invite à Pemberley

P. D. James

Fayard, 2012

9782213668833.jpg

En ce vendredi 14 octobre 1803, Pemberley, manoir de la famille Darcy, vit au rythme des préparatifs du bal annuel de Lady Anne. La maisonnée s'active, les invités les plus proches arrivent...

Mais ce rituel immuable est bouleversé par l'irruption, sur le coup de neuf heures du soir, de Lydia Wickham, la soeur de la châtelaine, affolée . Elle ne cesse de crier que son mari est mort.

Une expédition est alors dépêchée dans les bois. Et les trois hommes trouvent bien Wickham, ensanglanté. Il est penché sur le corps inerte de son meilleur ami, le capitaine Denny. Tout semble le désigner coupable....

 

p.d.james,mort s'invite à pemberley,orgueil et préjugés,bennett,darcy,fayard



Je suis tombée sur ce livre lors de mon voyage en Angleterre sur les traces de Jane Austen. Ma mère l'a même acheté dans la maison de cette auteure à Bath. Mais je n'ai pu résister à sa parution française et je me suis précipitée dessus. Je souhaitais retrouver les personnages d'un de mes ouvrages préférés (je ne compte plus les fois où je l'ai parcoru) et voir comment leur avait été redonné vie.

Malheureusement, dès les premières pages, j'ai été très déçue.Le récit s'ouvre sur un prologue des plus plats, destiné sans doute aux non connaisseurs d'Orgueil et préjugés. En effet, P.D. James s'y livre à une sorte de synthèse assez maladroite du roman. 

Et cette sensation de maladresse ne s'est pas effacée au fil de ma lecture. On peut sentir l'amour que cet écrivain policier porte à Jane Austen et à ses personnages. Mais elle ne leur pas rend l'hommage qu'ils méritent. Ils ont tous perdu de leur vivacité, de leur sens de la répartie. Elizabeth Bennett est devenue l'ombre d'elle même et a été placée trop en retrait de l'intrigue. Le colonel Fitzwilliam s'est transformé en parangon de vertus.

De plus, l'intrigue policière ne se révèle pas prenante. Aucune enquête n'est vraiment menée. La clé de l'énigme est donnée à l'issue de deux procès assez ennuyeux.

Et que dire de l'épilogue? Je crois qu'il rejoint celui d' Harry Potter et les reliques de la mort au rang des plus ridicules. Tout est bien qui finit bien dans un monde aseptisé et non austenien.

Par conséquent, je ne saurais vous recommander la lecture de cet ouvrage, si vous êtes fans d'Orgueil et préjugés et de Jane Austen. Replongez vous plutôt dans l'oeuvre originale.

 

p.d.james,mort s'invite à pemberley,orgueil et préjugés,bennett,darcy,fayard