Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

the frenchbooklover - Page 4

  • Amoureuse de la nature L'incroyable destin de Beatrix Potter

    Amoureuse de la nature

    L'incroyable destin de Beatrix Potter

    de Linda Elovitz Marshall et Ilaria Urbinati

    amoureuse de la nature,l'incroyable destin de beatrix potter,linda elovitz marshall,ilaria urbinati,gallimard jeunesse,beatrix potter,album jeunesse,album biographique,littérature jeunesse,littérature anglaise,pierre lapin

    "Au troisième étage d'une maison londonienne, une jeune fille s'amusait à faire des portraits de son lapin, Benjamin Bouncer.

    Elle dessinait aussi des grenouilles, des salamandres, des tortues et des souris qu'elle avait libérés de leurs pièges."

    amoureuse de la nature,l'incroyable destin de beatrix potter,linda elovitz marshall,ilaria urbinati,gallimard jeunesse,beatrix potter,album jeunesse,album biographique,littérature jeunesse,littérature anglaise,pierre lapin

    Qui se dissimule derrière Pierre Lapin et ses comparses ?

    Une enfant de la ville fascinée par la campagne et ses étés là-bas. Comme si elle retrouvait pleinement son souffle et toute sa joie dans ce paradis bucolique.
    Une adolescente proche de son père et qui profitait de leurs sorties dans des galeries ou des musées pour se repaitre de peinture et analyser les techniques utilisées.

    Une jeune femme déterminée qui réussit à se faire publier et rencontre un grand succès.

    Une amoureuse de la nature qui entend garder intact les paysages autour d'elle et rachète plus de 1600 hectares de terrain dans le Lake District.

    Une adulte qui ne cesse de se préoccuper de l'autre. Qui aide financièrement ceux qui ont des idées et qui manquent des fonds pour se lancer. Qui sauve une race de moutons.

    amoureuse de la nature,l'incroyable destin de beatrix potter,linda elovitz marshall,ilaria urbinati,gallimard jeunesse,beatrix potter,album jeunesse,album biographique,littérature jeunesse,littérature anglaise,pierre lapin

    Cet album biographique pour les enfants à partir de 6/7 ans retrace ainsi les différences facettes de Beatrix Potter et les grandes étapes de sa vie.

    Je connaissais toute la partie consacrée à la genèse de Pierre Lapin. Notamment grâce à Miss Charity de Marie-Aude Murail qui a beaucoup puisé dans ce parcours.

    Mais j'ignorais tout du reste et des combats de cette artiste pour la préservation de la nature.

    Aussi, j'ai apprécié la manière dont nous est dépeint son destin. Un texte recentré et accessible qui met en lumière ce fil conducteur de la nature. La nature guide, la nature boussole. La nature qui a tant rythmé ses activités et ses choix.

    Les illustrations d'Ilaria Urbinati accompagnent à merveille ce propos. Beauté des pages de garde avec ces croquis comme échappés de l'atelier de Beatrix.
    Beauté aussi des dessins qui ponctuent chaque page et restituent le passage des ans et l'élan vers la nature.

    Bref, vous l'aurez compris : un ouvrage que je ne peux que vous conseiller. 

    Gallimard Jeunesse, 2020

     

  • A rude épreuve d'Elizabeth Jane Howard

    A rude épreuve

    de

    Elizabeth Jane Howard

    ARUDEEPREUVE.jpg

    "Septembre 1939,

     

    Quelqu'un avait éteint la TSF et, bien que la pièce fut pleine de monde, il régnait un silence tel que Polly sentit, et entendit presque, son cœur tambouriner. Tant que personne ne parlait, que personne ne bougeait, la paix se prolongeait encore un peu...."

    Au mois de mars, j'avais fait la connaissance des Cazalets. Pendant une semaine, j'avais bu de nombreuses tasses de thé, partagé de multiples dîners, profité même d'une excursion à la mer en leur compagnie. Et je gardais un très beau souvenir de cette lecture.

    Aussi, j'ai été ravie de les retrouver dans le deuxième tome de cette saga.

    Cette fois-ci, la guerre est bien là. Même si elle paraît lointaine dans un premier temps, elle va très vite impacter le quotidien de la famille.

    Comme pour le précédent opus, Elizabeth Jane Howard parvient à ressusciter tout le contexte de l'époque. L'attente des bulletins d'information à la radio. Les discussions sans fin sur les avancées ou les reculs. Le rationnement. Les départs dans l'armée. Les bombardements. Les avions abattus. Dunkerque. Les hôpitaux de convalescence. L'espoir comme unique recours pour ne pas sombrer dans des abymes de douleur.

    1940/1941: années charnière de la Deuxième Guerre Mondiale.

    Années charnière aussi pour de nombreux membres de la famille des Cazalets. A commencer par les adolescents devenus grands. Louise et ses rêves de théâtre. Clary et sa manière de regarder le monde comme une gigantesque boîte à outils d'écrivain. Polly. Si attachante Polly qui entend faire le bien autour d'elle. Christopher et son pacifisme à contre-courant. Ils évoluent, espèrent, font des rencontres, peuvent être brisés.

    A l'image de la génération d'avant. Elle aussi en pleine mutation. Mise à l'épreuve tant par les tragédies de l'histoire que par les tragédies de l'intime. Qui poussent à se redéfinir.

    De nouveaux protagonistes font leur apparition. Michael. Stella. Archie. Autant d'ajouts dont l'impact va se ressentir de plus en plus. Comme nous le laisse deviner l'autrice.

    Une autrice qui réussit encore le pari, selon moi, de mettre en avant chacun de ses êtres de papier. Même les plus secondaires. Par un entrechevetrement de parties consacrées plutôt à l'un d'entre eux et des parties plus chorales. Où les transitions entre chacun se révèlent toujours aussi fluides.

    Bref, vous l'aurez compris : je demeure toujours aussi conquise par cette saga familale. Et j'ai hâte de les retrouver en mars 2021.

    Editions la Table ronde, 2020, 571 pages

  • Neige rouge de Simone van des Vlugt

    Neige rouge

    de

    Simone van der Vlugt

    IMG_20201102_172104_166.jpg

     

    "Le coup de foudre est un phénomène rare, dit-on, mais lorsqu'il vous frappe, son emprise est telle qu'on ne saurait y échapper. Bien sûr, il n'est pas question ici d'amours passagères ou d'attirance physique. Mais à quoi l'expression fait-elle vraiment allusion? Lideweij se l'est toujours demandé."

    De 1552 à 1578, s'entrecroisent, entre les villes de Delft, Leyde, Amsterdam et de  Naarden, plusieurs générations. Des générations qui subissent les fracas de l'époque, entre peste, Inquisition, conflit contre l'Espagne...

    Voici une époque de l'histoire néerlandaise que je ne connaissait pas du tout. Aussi, j'ai été très intéressée par tout le volet contextuel. La description des différentes étapes des guerres de religions à cet endroit  m'a semblé bien développée. On évolue ainsi de la coexistence au changement dû à l'accession au trône du roi d'Espagne Philippe II, des exécutions au soulèvement des gueux, des sièges et des massacres au triomphe de Guillaume d'Orange. Autant d'étapes qui restent en mémoire par la manière dont elles sont vécues par les personnages principaux.

    Mais justement, c'est là que réside pour moi le défaut principal de ce roman. Ses protagonistes servent surtout à illustrer le propos historique et ne parviennent jamais à prendre le pas sur l'arrière-plan. Pourtant, l'autrice leur invente des amours compliquées, des brisures familiales, des coups du sort....Mais, c'est comme si tous ces rebondissements manquaient de développement et retombaient trop souvent à plat.

    A ce regret de ne pas voir certains ressorts d'intrigue assez fouillés s'est rajoutée parfois la sensation de cassures dans le rythme de la narration. Une sensation de séquences coupées trop tôt par exemple...

    Bref, je suis ressortie assez dubitative de ma lecture et je crois que, très vite, je ne garderai que le souvenir de ce pan de l'histoire des Pays-Bas à la fin du 16ème siècle et j'oublierai tous le reste du récit.