Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

the frenchbooklover - Page 6

  • Huit crimes parfaits de Peter Swanson

    Huit crimes parfaits

    de

    Peter Swanson

    IMG_20210223_072945_599.jpg

    Pour vous faire connaître dans le monde des blogs il y a quinze années, vous avez passé des heures et des heures à peaufiner la liste des huit romans avec les crimes les plus parfaits.
    Puis, vous avez rangé dans un lointain coin de votre mémoire cette liste qui n'a jamais rencontré le succès escompté.
    Jusqu'à cet appel en plein blizzard d'une agente du FBI persuadée qu'un meurtrier s'inspire de votre liste pour tuer.

    Telle est la situation ubuesque que vit notre héros, Malcolm Kershaw, libraire spécialisé en livres policiers, aux abords de la quarantaine. Il va donc se métamorphoser en expert pour tenter de résoudre ce mystère et dissiper tout soupçon qui pourrait peser sur lui.
    Mais peut-on vraiment rivaliser avec l'auteur de crimes parfaits?

    Voici un roman ingénieux qui m'a tenue en haleine pendant toute une journée. Le genre de roman dont on veut absolument savoir la fin. Le genre de roman qui rend hommage aux maîtres du genre qui l'ont précédé.

    A la fois grâce au sujet même de l'intrigue et grâce aux mécanismes narratifs.

    Chaque chapitre nous permet ainsi de creuser un peu plus les pistes et de se perdre dans les méandres de l'histoire. Par un jeu de superpositions d'indices qui nous rapproche et nous éloigne sans cesse de la vérité. Comme dans tout bon whodunit où plane l'ombre d'Agatha Christie.

    Les rebondissements se multiplient, les chausse-trappes aussi. Les ombres du passé reviennent hanter et colorent en noir les nuits de notre héros et l'atmosphère.

    Et déjà voici la fin. Variation autour de maîtres du genre par un auteur dont je lirai avec plaisir d'autres titres.

    Bref, vous l'aurez compris: cet ouvrage se révèle un bon divertissement et un exercice de style habile. Et surtout, il donne envie de se replonger dans les classiques de la littérature policière et dans des films noirs. 

    Gallmeister, 2021, 352 pages, traduit de l'anglais par Christophe Cuq.

  • Le Jardin de Monet de Kaatje Vermeire

    Le Jardin de Monet

    de

    Kaatje Vermeire

    IMG_20210217_070719_504.jpg

    Un enfant sur la plage. Devant lui, "la mer prend un bain de lumière. Des milliers de taches de couleurs dansent et miroitent dans l'eau".

    L'enfant observe le spectacle. Et, sur cette plage, devant ces falaises d'albâtre, un artiste est né. Qui tentera sa vie durant de capter ces jeux de lumière et de les retranscrire dans ses tableaux. A la recherche de la nuance exacte. Orfèvre en quête d'impressions à immortaliser.

    C'est ce parcours que Kaatje Vermeire dépeint dans cet album en quelques très belles doubles pages. Ou comment restituer selon elle ce qui fait l'essence de l'art de Monet: la lumière et les variations de couleurs. Obsessions d'une existence entière comme le montrent quelques épisodes choisis. Un été près de la clarté de la robe blanche de Camille. Un automne flamboyant sur une rivière. Et puis, cette maison rose. Demeure refuge où Monet se crée son jardin d'Eden.

    le jardin de monet,kaatje vermeire,versant sud,emmanuèle sandron,monet,jardin,giverny,in de tuin van monet,littérature jeunesse,peinture,album jeunesse,album,histoire du soir,album coup de coeur


    J'aime beaucoup ce peintre. Aussi, j'ai été ravie de découvrir cet album qui lui rend hommage. Récit de vie. Récit surtout d'une œuvre. Jusqu'aux nénuphars.

    "Je les peins tels qu'ils sont. En fait je peins toujours la même chose et ce n'est jamais la même chose."

    Cet ouvrage apporte ainsi de si jolies clefs sur comment percevoir et comprendre ses toiles. Phrases poétiques qui se perdent dans des illustrations denses. Mélange de peintures et de collages qui superposent les ressentis et épousent le bal des saisons.

    Bref, vous l'aurez compris : un merveilleux album lumineux et profond autour de Monet et de Giverny.

    Versant Sud, 2020, traduit du néerlandais par Emmanuèle Sandron

     

     

     

     

  • En attendant le jour de Michael Connelly

    En attendant le jour

    de

    Michael Connelly

    IMG_20210330_145825_285.jpg

    "Ballard et Jenkins montèrent à la maison d'El Centro Avenue peu avant minuit. C'était le premier appel du service. Il y avait déjà une voiture de patrouille garée devant, le long du trottoir, et Ballard reconnut les deux policiers en tenue. "

    Je ne sais pourquoi mais en mars, j'ai peu lu. Pourtant, j'ai ouvert de nombreux ouvrages mais à chaque fois, je ne pouvais dépasser quelques chapitres. Comme si le refuge des mots se refusait à moi.

    Et puis, hier, j'ai pris par hasard ce Michael Connelly et je me suis évadée dans les nuits de Los Angeles à la rencontre de l'inspectrice Renée Ballard. Et la magie a opéré.

    De Michael Connelly, je ne connaissais que le Poète dont je gardais le souvenir d'une intrigue retorse aux prises avec un redoutable tueur.  Et le souvenir aussi d'une atmosphère poisseuse.

    Cette atmosphère poisseuse, je l'ai très vite retrouvée. Dans ces rondes de nuit où certains flics dissimulent leurs bleus à l'âme. Problèmes de famille, d'alcool, rétrogradation: nombreuses sont les raisons qui les poussent à accepter ces horaires décalés. Et dans leurs tours de garde, ils croisent des affaires sordides sur lesquelles leurs regards s'arrêtent de moins en moins. Armures d'indifférence pour survivre à ces visions du pire.

    Dans ce paysage crépusculaire, l'inspectrice Renée Ballard détonne. Reléguée dans ce service en raison d'un problème avec son ancien chef et d'une trahison de son ex-coéquipier, elle lutte pour pouvoir mener ses enquêtes sans les redonner aux collègues de jour. Son attention va tout particulièrement se porter sur le tabassage d'un prostitué transsexuel et sur le meurtre d'une serveuse dans une fusillade en boite de nuit. Deux investigations distinctes qui vont solliciter toutes ses capacités et puiser sur ses réserves. Mais à trop jouer au cow boy solitaire ne risque t'elle pas de se perdre?

    Description de la ville des Anges la nuit, réflexion sur la condition de flic et de femme flic, portrait d'une héroïne pugnace, ce roman policier emprunte de nombreux chemins. Au fil des pages, on perçoit également toute la maîtrise de son auteur pour tirer petit à petit tous les fils de son intrigue et faire monter le suspense.  Une recette qui transforme vite ce titre en véritable page turner.

    Un page turner que j'ai refermé à regret ce matin. Je me suis d'ailleurs immédiatement précipitée en librairie pour acheter la suite des aventures de Renée Ballard.

    Traduit de l'anglais par Robert Pépin.

    Le Livre de Poche, 2019, 461 pages