Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2017

Le Bois dormait de Rebecca Dautremer

Le Bois dormait

de

Rebecca Dautremer

la belle au bois dormant,sarbacane,bois dormait,rebecca dautremer,album jeunesse,littérature jeunesse,coup de coeur album jeunesse,coup de coeur

 « Regarde là. Juste là, sur la page d’à côté, ces deux bonshommes qui discutent. Il me semble qu’ils vont partir en balade. Tu peux les suivre discrètement, peut-être ? Ecoute-les. Ils vont te parler d’une histoire qui te rappellera quelque chose, je crois. »

Deux bonshommes partent en balade. Autour d’eux, le paysage se déroule. Aucun bruit ne retentit. Ni respiration, ni ronflement. Tout semble endormi. Comme si le monde était en pause.

Les bonshommes observent cette vie en suspens. Ils admirent. Ils s’interrogent. Et si de spectateurs, ils devenaient acteurs ?

la belle au bois dormant,sarbacane,bois dormait,rebecca dautremer,album jeunesse,littérature jeunesse,coup de coeur album jeunesse,coup de coeur

J’ai toujours eu une prédilection pour les illustrations de Rebecca Dautremer. Dans cet album, elle nous livre une magnifique adaptation de la Belle au Bois dormant.

A la faveur du cheminement des deux héros, on regarde tous ces personnages assoupis et figés dans la position qu'ils occupaient quand le sort a été jeté. Comme eux, on s’arrête devant chacun de ces figurants. Quelle grâce dans leurs gestes ! Quelle virtuosité dans les traits de Rebecca Dautremer !

la belle au bois dormant,sarbacane,bois dormait,rebecca dautremer,album jeunesse,littérature jeunesse,coup de coeur album jeunesse,coup de coeur

Au fil des pages, c’est un peu comme si le temps se suspendait aussi pour nous, comme si les battements de nos cœurs se faisaient moins entendre, comme si nos respirations se faisaient plus ténues. De peur de troubler cette bulle de tranquillité.

Bref, vous l’aurez compris : un album coup de cœur qui parvient à rendre hommage au conte d’origine tout en lui conférant une véritable modernité.

Editions Sarbacane, 2016

la belle au bois dormant,sarbacane,bois dormait,rebecca dautremer,album jeunesse,littérature jeunesse,coup de coeur album jeunesse,coup de coeur

 

 

02/10/2017

Refermer une parenthèse de presque dix ans

Refermer une parenthèse de presque dix ans

déménagement,appartement,nouvelle vie,souvenirs,new home

Choisir cet appartement avec toi Papa/ Retrouver mon quartier d'enfance/Mais à quelques rues de là/les lions de Daumesnil comme éternels veilleurs/ Aménager ce premier logement d'adulte / Peinture en famille/ Des couleurs italiennes pour peupler mes nuits et mes jours/ Un canapé rouge pour abriter mes lectures/ Dévorer tant de bons romans/Faire la connaissance de Catniss, Miss Charity, Cormoran Strike...et de bien d'autres/Commencer ce blog/ Habiller mes soirées de ces fragments d'écriture/Des petits plaisirs quotidiens/ Recevoir mes amis et ceux qui comptent/ Des éclats de rires, des verres qui s'entrechoquent/ Esquisser des pas de danse sur K'Maro/ Une chorégraphie sur les oies de Delpech/De la musique toujours/ Les chansons de Julien Doré, Lilly Wood, Cocoon et Loane avant tout/ Des fêtes qui se détachent/ Étoiles brillantes de mes souvenirs/ Des improvisations plus ou moins réussies/ Des 25 ans avec Rhett et Mama/Une nuit des JO d'hiver pas comme les autres/ Un apéritif ou comment sortir dans la rue rechercher des bouteilles de vin/ Des raclettes burger quizz/ Des nuits qui m'appartiennent/Grandir à l'ombre de ses murs/Faire mes expériences/ Réussites et échecs/Rires et larmes/Des nouvelles rencontres/ Des séjours familiaux/Des taquineries/Des débats enflammés/Des colères/Puis, la vie qui balaie tout parfois/Te perdre Papa/ Un colosse de mon existence au coeur trop fragile/ Me reconstruire/Me redéfinir aussi/ Avancer/Puis, sentir ce besoin de refermer cette parenthèse/ Trouver une nouvelle bulle de bien être/ Mon havre à moi/ Commencer mes cartons/ Dévider le fil de mes souvenirs/Nostalgie quand tu nous tiens/Un départ qui arrive trop vite/Un déménagement sous le signe de l'amitié/Être bien entourée pour refermer une dernière fois la porte/Laisser forcément derrière des poussières de moi, de nous/ Ouvrir une nouvelle page pleine d'espoir

 

09/05/2017

De l'arsenic pour le goûter

De l'arsenic pour le goûter

Une enquête trépidante du club Wells & Wong

de Robin Stevens

de l'arsenic pour le goûter,robin stevens,club weels & wong,daisy wells et hazel wong,roman policier,roman policier pour adolescents,roman britannique,années 30,manoir anglais,cosy mystery

"Il est arrivé quelque chose d'atroce à Mr Curtis.

Je suis étonnée que ça m'affecte autant. Si, ce matin, on m'avait demandé ce que je pensais de lui, j'aurais répondu que Mr Curtis n'était pas un homme bien. Mais même le plus mauvais des hommes ne mérite pas un tel sort."

En ce samedi pluvieux du mois d'avril 1935, Hazel Wong, secrétaire et vice-présidente du club de détectives Wells& Wong, entame le récit des circonstances qui ont mené à la mort de Mr Curtis, empoisonné à l'arsenic lors d'un goûter d'anniversaire.

Une fois encore, Daisy et Hazel, nos deux détectives en herbe se retrouvent donc confrontées à un décès violent et une fois encore, elles décident de mener l'enquête. Sauf que cette fois-ci, le drame n'est pas survenu dans leur pensionnat de Deepdean mais dans le manoir de Fallingford, propriété de la famille de Daisy. Ce qui signifie que le coupable peut faire partie de ses proches. En effet, chacun d'entre eux a un bon motif... Une situation plus que compliquée pour notre investigatrice amateure...

de l'arsenic pour le goûter,robin stevens,club weels & wong,daisy wells et hazel wong,roman policier,roman policier pour adolescents,roman britannique,années 30,manoir anglais,cosy mystery

Je vous avais parlé récemment du premier volet des aventures de Wells & Wong. Depuis cette lecture, j'avais hâte de me plonger dans la suite. Aussi, quand elle est arrivée à la médiathèque, je me suis jetée dessus. Et je n'ai pas boudé mon plaisir.

Profitant des vacances d'avril, nos deux héroïnes ont délaissé leur pensionnat pour le manoir de Fallingford. L'occasion pour Daisy de fêter avec tous les siens son anniversaire. Toutefois, l'arrivée intempestive de Mr Curtis, un ami de sa mère, confère très vite à l'assemblée une atmosphère plus que glaciale. Les tensions s'accumulent quand on découvre son rapprochement amoureux avec Lady Hastings, la mère de Daisy. Et quand on l'aperçoit expertiser de nombreux meubles et tableaux dans la demeure.

La situation inconfortable atteint son paroxysme juste avant le goûter d'anniversaire de Daisy. Tout pourrait prendre un tour catastrophique pour la famille de cette dernière....Mais la mort suspecte de Mr Curtis enraye le mécanisme infernal. Tous auraient pu le tuer pour une raison bien particulière. Et, dans la maison isolée du reste du monde par la pluie, l'assassin pourrait encore sévir.

Je ne peux que saluer l'habileté narrative de Robin Wells. Même si elle reprend un schéma classique des "cosy mystery" (mise en situation/meurtre/enquête en huis-clos/dénouement lors d'une confrontation collective), elle sait instiller une bonne dose de suspense et induire en erreur son lecteur. De même, le fait d'avoir utilisé la même narratrice (Hazel Wong) mais d'avoir séquencé ce récit entre un retour rétrospectif (avec des réflexions à rebours) et un compte-rendu plus resserré et situé dans le moment présent des actions engagées après la mort de Mr Curtis se révèle très adroit. Cela casse le rythme et j'ai trouvé cela plutôt bienvenue.

Chaque personnage est bien campé. En quelques traits choisis, on parvient à saisir leurs ressorts psychologiques, leurs défauts aussi et leurs façons d'être. Certains se montrent plus drôles que d'autres (je pense notamment à Tante Saskia, la cleptomane qui égare des petites cuillères ou à Lord Hastings qui raffole de blagues plus ou moins douteuses).

De même, les rapports évoluent entre Daisy et Hazel. Elles se connaissent de mieux en mieux et cela se ressent dans la manière dont Hazel décrit sa camarade. Désormais, sa sensibilité et ses failles affleurent et lui ôtent un peu de son côté holmésien.

J'ai beaucoup apprécié également l'atmosphère so british de ce séjour dans le manoir de Fallingford, avec ses pièces pas toujours bien entretenues, son majordome un peu branlant, sa grande bibliothèque, ses tasses de thés et ses "sponge cake"...

Bref, vous l'aurez compris: ce roman est une vraie réussite et ravira tous les amateurs d'ouvrages policiers britanniques dans la lignée de ceux d'Agatha Christie ou de Patricia Wentworth. Vivement le troisième opus!!!

Éditions Flammarion, 2017, 348 pages

Billet dans le cadre du challenge A year in England de Martine.

de l'arsenic pour le goûter,robin stevens,club weels & wong,daisy wells et hazel wong,roman policier,roman policier pour adolescents,roman britannique,années 30,manoir anglais,cosy mystery